Chroniques d'Afrique (9)

Publié le par Bernard LUSSET

 

Madiba est parti

J'ai évoqué dans une précédente "chronique d'Afrique" la fin prochaine du premier Président noir d'Afrique du Sud. L'exceptionnelle résistance physique de Nelson Mandela aura prolongé de quelques mois le mythe vivant de cet homme hors du commun. Désormais, c'est la postérité qui va se charger de le rendre éternel et universel bien au-delà de l'Afrique du Sud. Si j'étais bachelier cette année, je réviserais très sérieusement mes cours d'histoire contemporaine et mes leçons de géographie africaine...

Chroniques d'Afrique (9)

La France en Afrique

Si les insuffisances de François Hollande en politique intérieure sont criantes, la politique africaine mise en oeuvre, elle, suscite de l'intérêt : abandonner les réseaux individuels, troubles et vassalisants, au profit d'un partenariat inter-gouvernemental plus institutionnel, étendre l'influence de la France au-delà de la seule francophonie vers le reste du continent porteur de croissance, apporter une aide active aux forces africaines d'interposition dans les conflits locaux. Oui, le chemin pris, d'ailleurs initié sous la présidence Sarkozy, va dans le bon sens.

Après le Mali, la Centrafrique

Les exactions sanglantes de la République Centrafricaine nécessitaient une réaction internationale de soutien. Depuis plusieurs semaines, la France s'efforce de mobiliser ses partenaires à ses côtés. Hélas, c'est une fois de plus seule que la France intervient. Comme cette présence sera longue, en dépit des déclarations anesthésiantes de F. Hollande, il faut poursuivre le travail de persuasion notamment auprès des pays européens lors du prochain Conseil européen des 19 et 20 décembre et obtenir d'eux un engagement plus clair. D'autant que, pendant que la France joue les gendarmes, les autres font du business. A ce rythme, le budget du Ministère français de la Défense, très sollicité dans les réductions de dépenses publiques, n'y suffira pas.

Mode de transports

On glose beaucoup ces dernières heures sur les modes de transports de l'actuel et de l'ancien Président français pour se rendre aux obsèques de Nelson Mandela. Dans un pays en proie aux restrictions budgétaires, il semble qu'on multiplie plus facilement les falcon présidentiels de remplacement que les crédits pour rénover la RN 21... Que tous ceux qui se sont moqués de l' "Air Sarko One" fassent amende honorable publique !

Publié dans on en parle en Afrique

Commenter cet article