Conseil de fin d'année

Publié le par Bernard LUSSET

 

Dernier conseil municipal de l'année ce lundi, et avant-dernière séance du mandat. Séances rythmées par les débats qui naissent dans et hors l'ordre du jour.

 

Ce lundi, le principal rapport était consacré à l'étude -passionnante- réalisée à la demande de la Municipalité par le Cabinet Deloitte.

 

Il s'agissait d'identifier, dans les thèmes que nous avions choisis, les villes qui nous ressemblent et qui ont innové avec bonheur. Juste histoire de lever un peu la tête du guidon et de regarder les réussites de ceux qui nous ressemblent. Travail vraiment passionnant dont chacun peut prendre connaissance ici, à commencer par les différentes équipes qui se présenteront devant les Agenais en mars.

 

Réaction de notre opposition ? "Encore une étude sur Agen", "Ca sert à rien", "On sait déjà tout ça". Il y a vraiment chez eux un côté désespérant : je peux comprendre que certains d'entre eux soient usés par de trop longues années passées sur les bancs du Conseil municipal. Mais alors, qu'ils ne se représentent pas ! Entre leur opposition systématique à tout ce que nous proposons et leur côté "blasé-revenu-de-tout", il m'arrive de désespérer du dialogue républicain...

 

Deuxième numéro de bravoure de l'opposition : le multiplexe.

 

En 2008, le PS a fait campagne sur son "projet" de cinéma à Donnefort, qui n'était en fait qu'une vague idée couteuse sans aucun début de commencement de réalisation. On n'a parlé presque que de ça pendant la campagne 2008 et c'est en conscience que les Agenais, en votant pour nous, ont aussi choisi d'implanter ce multiplexe en coeur de ville. Ces gens de la gauche moraliste, qui n'ont que le mot de "démocratie" à la bouche, ne devraient-ils pas être un peu respectueux de ce verdict populaire ? Pas le moins du monde !

 

Les voilà repartis, 6 ans plus tard, tentant de refaire campagne sur... le multiplexe à Donnefort ! Sauf qu'entre-temps, quittant les mots pour l'action, nous avons fait sortir de terre le multiplexe, revigorant de manière spectaculaire le 7ème art à Agen et nous avons installé les Montreurs d'Image au -superbe- Studio Ferry. Sans doute les réactions des premiers visiteurs du quartier des cinémas ouvriront-elles les yeux à notre opposition : l'opération cinémas s'inscrira bien aux yeux des Agenais à l'actif de notre bilan.

Les racistes sont des hommes qui se trompent de colère

Léopold Sedar Senghor

 

Seul vrai moment de consensus : la motion contre les attaques racistes à l'encontre de Christiane Taubira.

 

A l'initiative de notre opposition, le Maire a accepté de soumettre au vote du Conseil une motion de rejet des propos racistes haineux qui ont été adressés à diverses reprises à la Garde des Sceaux. Motion votée à l'unanimité tant les élus républicains, majorité comme opposition, ont en commun un même refus de ces attaques abjectes.

 

Joignant mon vote à celui de tous mes collègues, malgré mon opposition très forte à la politique menée par Mme Taubira, j'ai simplement voulu préciser que, contrairement à ce qu'on entend parfois, je ne crois pas du tout que la France deviendrait un pays raciste. J'ai rappelé la belle formule de Léopold Sedar Senghor selon laquelle "les racistes sont des hommes qui se trompent de colère".

 

Et, en effet, il y a en ce moment, dans notre pays qui souffre, des hommes qui se trompent de colère, insidieusement incités par quelques démagogues. Du côté de la salle des Illustres, en tout cas, cette mystification n'a pas sa place.

Et c'est tant mieux.

Conseil de fin d'année

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article