2014 : le tournant de la raison ?

Publié le par Bernard LUSSET

Les vœux de François Hollande pour 2014 marqueront-ils le "tournant de la raison" de son quinquennat comme le "tournant de la rigueur" marqua en mars 1983 le mandat de F. Mitterrand ?

Je me pose cette question après avoir ré-écouté les vœux présidentiels du 31 décembre.

Capture BMFTV

Capture BMFTV

Quel changement dans le discours ! Quel retournement de tendance en 18 mois !

Souvenez-vous :

  • La crise économique n'était, nous disait-on en 2012, que le fruit d'une politique de droite insensée. François Hollande nous avoue désormais que cette crise est "plus longue et plus profonde que nous ne l'avions prévue". Ah bon ?
  • Les impôts sont, subitement, "devenus trop lourds". Pas possible !
  • Il faut en 2014 "réduire les dépenses publiques", "faire mieux en dépensant moins". Vous êtes sûrs ?
  • François Hollande va même jusqu'à évoquer les "abus et les excès" de nos dépenses sociales. J'ai failli tomber de ma chaise.

Si ça, ce n'est pas un tournant de la raison... Chassons de notre esprit suspicieux l'idée que ces vœux ne seraient qu'une nouvelle entourloupe présidentielle pour gagner un peu de temps et revenons sur les trois décisions "fortes" annoncées pour 2014.

La simplification de tous les actes de la vie quotidienne, pour les familles comme pour les entreprises. Là, on nous ressort le désormais fameux "choc de simplification" que j'appelle de mes vœux tous les jours mais qui n'est demeuré pour l'instant qu'une formule. Il nous faut comprendre que ce choc arrive : ainsi soit-il !

La transition énergétique. De mauvais esprits pourraient n'y voir qu'une concession très politique à l'égard des Verts, minuscule appendice électoral du PS. Il faudra sans doute attendre un peu avant de savoir ce qui se cache derrière ces mots, mille fois entendus déjà.

Réduire les dépenses publiques (Etat, collectivités locales, Sécurité sociale). Dans la bouche d'un Président socialiste français, cette seule annonce est déjà une info en soi. Restera à traduire tout ça dans les faits : les collectivités locales, pour l'instant, voient surtout l'Etat se défausser sur elles...

François Hollande nous a également annoncé ce 31 décembre une simplification du mille-feuilles territorial, simplification déjà réalisée par son prédecesseur (fusion départements-régions) mais annulée par François Hollande lui-même. Quand on vous dit que ce discours était un "tournant"... J'espère seulement que cette réforme ne sera pas conçue par ceux qui ont pensé le redécoupage cantonal en Lot-et-Garonne. Lequel a abouti à ce résultat merveilleux qu'avec moins de cantons, nous avons désormais... plus de conseillers généraux !

Alors, tournant de la raison en 2014 ou pas ? Les 18 mois passés nous ont tellement habitués aux petites habiletés oratoires de François Hollande que le doute est légitimement permis.

En ce 1er janvier, je préfère essayer d'y croire : notre pays en a tellement besoin.

Publié dans on en parle partout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Doumergue 01/01/2014 17:46

Bonjour Bernard, meilleurs vœux pour 2014 avec une belle élection le 30 mars. Ne voulant pas me gâcher la soirée et cela est une première, je n'ai pas regardé Monsieur HOLLANDE, qui me gâche assez la vie au quotidien et qu'il faudra encore supporter jusqu'en 2017. Comment allons-nous retrouver notre pays...A bientôt

Okami 01/01/2014 15:53

Je vous souhaite une bonne année 2014 et je suis bien d'accord avec votre article.
Vivement tout d'abord les Municipales afin de lancer un message à ce gouvernement et à ce Président qui n'a cesser de faire de beaux discours,de belles phrases,de courbes qui devaient s'infléchir mais qui finalement n'ont pas ou peu bouger.

bulens 01/01/2014 12:59

Bonjour Bernard tous mes voeux pour 2014 et oui hier nous avons vu un président en déclin mal à l'aise pas sur de lui essayant de trouver des astuces pour endormir de nouveau les français mais les citoyens on bien compris que cela était des annonces qui ne change rien du quotidien, impôt, pouvoir d'achat chômage rien de concret que de l'abstrait malheureusement rien ne changera et oui la seul espérance pour la France c'est un changement mais malheureusement il faudra attendre 2017 !!!!