Chroniques d'Afrique (10)

Publié le par Bernard LUSSET

 

Côte d'Ivoire : le grand redémarrage

On lira avec intérêt (ici) l'entretien accordé au magazine Challenges par le premier Ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan. Comme souvent en Afrique, les choses évoluent vite. Après 10 ans terribles de soubresauts, la Côte d'Ivoire connait désormais un redémarrage fulgurant, dont profitent pour l'essentiel les Chinois et les Canadiens.

Et les entreprises françaises ? Le premier Ministre ivoirien est on ne peut plus clair : " En Côte d’Ivoire, ils étaient confortablement installés dans un fauteuil. Mais s’ils ne se réveillent pas, ils risquent de ne plus avoir qu’un strapontin ". Ca, c'est dit...

Le jour où la Chine...

Les chefs d'état africains l'avouent très librement : les Chinois doivent leur omniprésence sur les marchés africains émergents à leur hyper-réactivité commerciale, aux prêts à taux réduits que le gouvernement chinois accorde en échange des marchés, mais aussi à l'indifférence chinoise à l'égard de la question des droits de l'homme et de la démocratie dans les pays africains où ils s'implantent. Certes, les Chinois seraient particulièrement mal placés pour être exigeants dans un domaine où eux-mêmes ont tant de choses à se faire pardonner...

Combien de temps cet activisme économique chinois pourra-t-il durer ? Les derniers chiffres de l'explosion de la dette chinoise, et particulièrement des gouvernements locaux, relance cette question chez les analystes du monde entier : la Chine va devoir faire face à des besoins internes colossaux dans les prochaines décennies, qui risquent de la rendre moins "généreuse" à l'export.

Que d'eau, que d'eau...

C'est à un ingénieur français, Alain Gachet, qu'on doit une découverte extraordinaire : le sous-sol du nord Kenya, aux confins du Sud Soudan, de l'Ouganda et de l'Ethiopie, région aride s'il en est, recèlerait d'immenses réserves d'eau non fossiles, résultant de la simple accumulation des eaux de pluies annuelles, qui ont la particularité d'être à la fois très intenses et de courte durée.

Les méthodes mises en oeuvre par Alain Gachet, rapporte Le Figaro, permettent d'espérer que de nouveaux stocks d'eau souterraine soient prochainement mis au jour en Ethiopie et dans d'autres pays arides d'Afrique. Dans un premier temps, l'aquifère de Lotikipi va être utilisé au bénéfice des camps de réfugiés venus du Soudan et d'Ethiopie trouver un peu de paix dans le nord du Kénya.

infographie "Le Figaro"

infographie "Le Figaro"

Publié dans on en parle en Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article