Flop, flop, flop...

Publié le par Bernard LUSSET

 

La liste de gauche d'Agen est désormais connue. Florilège de flops :

Flop l'union

C'est la liste de l'"Union de la gauche" ! Mais dans ce meeting de présentation de l'équipe, il n'y avait ni la députée PS d'Agen, ni le premier secrétaire du PS, ni le Président PS du Conseil général. Enfin, personne du PS en-dehors des membres de la liste ce qui est, tout de même, la moindre des choses.

A part eux, tout le PS ? Même pas puisque les soutiens de Patricia Henry ont été bannis de l'équipe.

A part eux, le Front de Gauche ? Oui, mais en partie seulement : le Parti de gauche, lui, va présenter sa liste de son côté. Quant au PC, il a fait une conférence de presse, hors la présence de la tête de liste, pour marquer sa différence...

A part eux les verts ? Oui, mais... sans candidats, sans doute faute de combattants, et "sous conditions" : trop drôle celle-là !

Ah, j'oubliais : il y avait le PRG, tout le PRG. Pas un ne manquait, mais ça ne s'est pas vu !

Une bien belle liste d'union...

Flop de participation

Selon le comptage des journalistes présents, la "Liste de la gauche" avait installé 100 chaises, dont 39 l'étaient pour les candidats eux-mêmes. Dimanche dernier, et selon les mêmes observateurs, les 300 chaises installées pour la liste Dionis n'ont pas suffit pour accueillir le public présent. 300 à 100 : flop de participation.

Flop d'organisation

Sans doute pour attirer le chaland, on avait promis que le grand meeting de la Gauche se terminerait par un concert. Pas de chance : on apprenait le jour même du meeting que le groupe de musique annoncé jusqu'à la dernière minute... était dissous depuis plusieurs semaines ! Personne n'avait vérifié ?

Flop des discours

Que de bêtises entendues ce dimanche au sujet de Jean Dionis... Que d'attaques, que de haine et de suffisance au fond.

Dionis, "ambition personnelle et politicienne". Et encore, s'ils savaient que, les soirs de Conseil, Jean Dionis envoûte les élus avec des poupées vaudous... Dionis, le "bétonneur", "indifférent au quotidien des Agenais" : ah, les vieux clichés...! Dionis, le copieur : ce qu'il a fait de bien, c'est Veyret qui l'avait préparé (mais pas fait...)

Dimanche, le Skating avait des airs de cour d'école maternelle.

Flop, flop, flop...

 

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article

Bernard Lusset 04/02/2014 09:53

Flop, flop, flop : encore un !
Voilà qu'Emmanuel Eyssalet s'oppose à la LGV et, par conséquent, au gouvernement (socialiste) qui l'a décidée, aux présidents (socialistes) d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées qui la soutiennent activement, au Président (socialiste) du Lot-et-Garonne qui la finance, etc... Autant dire que son annonce en a surpris plus d'un parmi ses propres amis. Sans doute une déclinaison locale de la fameuse méthode Hollande qui consiste à tout promettre avant l'élection et tout oublier ensuite. Ca promet s'il est élu...
Tout ça, nous dit-on, pour se rallier les suffrages des Verts qui sont tellement puissants politiquement à Agen qu'ils n'ont même pas de candidat identifié aux municipales !
Le même Eyssalet nous explique (re-re-re-flop) sans sourire que la liaison avec Bordeaux et Toulouse est secondaire par rapport à la liaison avec Villeneuve et Nérac... Mais, au moins, que M. Eyssalet soutienne le projet de 3ème pont à Camelat qui, pour le coup, favoriserait l'axe Villeneuve-Agen-Nérac. Mais M. Eyssalet est contre ce projet-là aussi, pour faire plaisir à ses copains écolos et parce que c'est Jean Dionis qui le porte. Cohérence quand tu nous tiens...
BL

michel louart 03/02/2014 10:40

oui ce matin dans le petit bleu j ai pris connaissance de la liste de gauche....elle me fait peur...peur d incompetence pas un commercant ..pas d artisan.. pas de prof liberale jai peur bien a vous