Notre proposition n° 4 : fusion des administrations Ville / Agglo

Publié le par Bernard LUSSET

 

La gestion publique s'annonce compliquée dans les années à venir :

  • on sait que l'Etat, en quête d'économies, va réduire ses dotations aux communes.
  • le pouvoir d'achat des ménages et des entreprises interdit toute hausse de la fiscalité.
  • les habitants attendent le maintien voire une amélioration des services publics.

A Agen, les fondamentaux financiers de la Ville sont bons : qu'il s'agisse de la maîtrise du fonctionnement ou de l'endettement, les élus de 2014 trouveront une situation saine, saluée par la Cour des Comptes. Pourtant, ici comme ailleurs, il faudra faire preuve d'inventivité pour garder une véritable ambition dans les services du quotidien.

Une de nos propositions veut s'inscrire dans ce nouvel état d'esprit qui va s'imposer aux collectivités locales :

Proposition n° 4 :
Nous engagerons une baisse durable de la dépense publique municipale. Par souci d’efficacité et de bonne gestion, nous proposerons de fusionner en une seule administration celles de la Ville et de l’Agglomération d’Agen dans le respect de l’autonomie politique de ces deux collectivités et dans le cadre d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Que dit cette proposition ?

Elle affirme d'abord que la dépense municipale diminuera à l'avenir. Elle dit aussi qu'il n'y aura pas de baisse de la dépense publique sans baisse des dépenses de personnel, qui représentent à elles seules 60 % du budget : une des réponses est la fusion des équipes Ville / Agglo.

Ce que ne fera pas cette fusion...

Cette fusion ne suscitera pas d'économies immédiates de personnel. En raison du statut qui préserve les titulaires d'un emploi de la fonction publique territoriale, le seul levier de réduction des effectifs est donc le non remplacement de départs, ce qui n'est déjà pas rien.

Cette fusion n'est pas une disparition de la Ville au profit de l'Agglo ni l'inverse : chacune conserve ses missions, ses compétences, ses responsabilités, ses élus. Simplement, les services fusionnés répondront aux demandes de deux collectivités "clientes".

Ce que permettra cette fusion...

D'abord une plus grande cohérence entre deux collectivités désormais soeurs. Le rapprochement des équipes permettra dès l'amont de réfléchir et agir ensemble.

Cette fusion permettra aussi d'affecter les ressources humaines les plus adaptées aux fonctions les plus utiles, sachant que Ville et Agglo disposent dans leurs équipes respectives de nombreux talents.

Enfin, cette fusion permettra de rationaliser l'utilisation des autres moyens : locaux, matériels, logiciels, procédures. Les gains de productivité à en attendre sont important.

Initiative isolée ?

Cette proposition est-elle nouvelle ? A agen, oui, mais plusieurs villes centres, qu'elles soient dirigées par des équipes de droite ou de gauche, se sont engagées dans cette voie avec leur Agglo : Strasbourg fait ça depuis longtemps. La Rochelle, Amiens, Nantes, Toulouse, par exemple, lui ont emboité le pas. 

Changement d'époque ?

Les administrations territoriales sont sans doute les plus ouvertes au changement. On a ainsi vu à Agen que les transferts de compétence à l'Agglo ou la mise en place des quartiers, par exemple, se sont appuyés sur une réelle implication des agents de la Ville pour qui le service public n'est pas une vaine notion.

Ce qui arrive dans la période prochaine n'est donc, au fond, qu'une nouvelle étape, indispensable, de cette mutation permanente des services publics locaux.

 

Notre proposition n° 4 : fusion des administrations Ville / Agglo

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel DOUMERGUE 21/02/2014 14:35

Je comprends ta réponse, mais permet moi d'apporter un petit commentaire. Quand j'étais dirigeant fédéral à la FFR en charge des "Regroupements" soit la mutualisation des écoles de rugby ou des équipes de jeunes, mon but était de proposer ou de valider le fait qu'avoir plus de jeunes permettait de proposer aux associations un niveau de jeu plus élevé mais aussi de partager les frais de fonctionnements (déplacements, éducateurs) et j'ai permis ainsi à des clubs de jeunes de pratiquer le rugby à des niveaux auxquels seul il n'auraient jamais eu accès. Alors cette idée je la transpose sur la mutualisation des moyens humains et financiers des communes qui intègrent les communauté des communes. Cela est une idée...

Bernard LUSSET 21/02/2014 16:30

Bien noté. Cordialement, BL

Michel DOUMERGUE 21/02/2014 14:12

L'idée me semble très bonne mais j'observe qu'aucun candidat aux municipales de l'Agglomération ne parle dans sont programme de réduction de nombre d'adjoint alors que la mutualisation de bon nombre de domaines (12) devrait se traduire vers un allègements des impôts...Celui qui introduira cette donnée sera en phase avec ce transfert de compétences et ses administrés. Je crois même qu'il faudra aller plus loin dans la démarche et pourquoi pas imaginer que dans un avenir proche les communes de l'agglomération qui sont mitoyennes intègrent Agen...Agen deviendra une ville plus importante et aura davantage de moyen. Une réflexion devrait-être proposé par un sondage par exemple...Il faut bien comprendre que l'état s'engagera de moins en moins, la région de même, les conseils généraux disparaîtront, il ne restera que la mutualisation des ressources pour rester attractifs...Bonne campagne

Bernard LUSSET 21/02/2014 14:18

Sur la reduction du nombre des adjoints, il n'en est pas fait mention pour deux raisons si.ples : la premiere, c'est que le nombre maximum des Adjoints est fixé par la loi. La seconde, c'est que la mutualisation ne fait pas disparaitre les communes, et tant mieux. J'ajoute que la reduction des indemnités des élus, si elle porte sur des sommes symboliques, est un geste auquel nous tenons.
BL