Réforme régionale acte 1

Publié le par Bernard LUSSET

Cette semaine, le Sénat s'est saisi du projet de loi modifiant notamment les territoires des futures régions. En à peine deux séances, la Commission spécialement constituée en a fait ce qui était prévisible : de la charpie...

Il faut dire que le gouvernement, et notamment le Président de la République, sourd aux mises en garde reçues, a exactement pris cette question à l'envers du bon sens : en faisant le choix d'une décision technocratique et parisienne seulement précédée de conciliabules entre amis, le pouvoir exécutif a évidemment donné au parlement un bâton pour se faire battre... François Hollande est décidément passé maître dans l'art de transformer l'or en plomb et une réforme d'heureuse inspiration en un gloubi-boulga incompréhensible !

Le pire -ou le meilleur- c'est que devant un tel fiasco démocratique, c'est maintenant que les voix commencent à s'exprimer, comme c'est d'ailleurs leur devoir et leur raison d'être. Ici et là, départements, intercommunalités, communes, chambres consulaires et organismes professionnels commencent à exprimer leurs préférences territoriales. Je me réjouis à la fois de ces réactions de bon sens et des convergences qui s'y expriment en faveur d'une région Sud Ouest, née de la fusion d'Aquitaine et Midi-Pyrénées.

J'invite d'ailleurs chacun à prendre connaissance (voir ci-dessous) de la résolution publiée par la CCI de Lot-et-Garonne qui explique, de manière très étayée, les trois principales raisons pour lesquelles la fusion Aquitaine-Midi Pyrénées s'impose comme le futur territoire régional le plus cohérent.

Ce mouvement doit désormais s'amplifier. C'est pourquoi, plus que jamais, j'invite les acteurs publics et privés d'Aquitaine et Midi-Pyrénées à manifester publiquement leur préférence en faveur de cette région Sud Ouest.

J'invite aussi l'ensemble des citoyens, concernés au premier chef par cette réforme, à rejoindre les 1800 premiers signataires de la pétition que j'ai mise en ligne et qu'on trouvera derrière le lien ci-après : pétition.

Ne soyons pas spectateur de ce mouvement d'ampleur qui se prépare : il nous appartient à tous de jouer pleinement notre rôle !

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article

Nicolas laurent 28/06/2014 18:21

Enfin , un élu concerné par sa région ...
Bravo et continuez le combat !
Laurent Nicolas