A propos des "ZADistes" (*) de Ste Colombe

Publié le par Bernard LUSSET

Un "pauvre" agriculteur sauvagement exproprié par de "méchants" élus qui veulent créer une zone d'activités, invite samedi chez lui des ZADistes pour une occupation de la "terre fertile de la vallée" de la Garonne, à Ste Colombe en Bruilhois. Vu de Paris, c'est beau -et triste- comme du Zola. Mais vu d'Agen, la réalité est un peu différente.

A propos des "ZADistes" (*) de Ste Colombe

ZAD (1) : d'authentiques militants écolos

De l'Aéroport de Nantes au barrage de Sivens, les ZADistes qui s'opposent à ces projets sont les héritiers de leurs parents (ou grands-parents) du Larzac. Ils sont sincèrement préoccupés de voir ces terres agricoles "gaspillées" pour des projets qu'ils contestent. Rien de ce qui vient modifier l'état naturel (barrages, zones industrielles, voies de circulation, etc...) ne trouve grâce à leurs yeux. Et celà, alors même que la règlementation a tellement évolué en faveur de la préservation des espaces naturels qu'on en est même plutôt passé d'un excès à un autre.

ZAD (2) : des professionnels de l'agitation

Parmi les ZADistes, il y a aussi de véritables pros de l'agitation publique, courant de ZAD en ZAD, toujours en queue de manif en début d'après-midi, mais à la tête des voyous les plus violents, masqués et casqués face aux forces de l'ordre à l'heure de la dispersion. Connus des services de police, organisés grâce aux réseaux sociaux, mobiles et totalement consacrés à leurs "luttes", ces ZADistes-là sont toujours prêts au coup de poing, les considérations écologiques n'étant qu'un prétexte pour exprimer leur haine de notre société. De vrais "pros" ultra-radicaux, dont on aurait tort de sous-estimer les capacités de violence, ici et ailleurs.

ZAD (3) : une poignée d'opportunistes

Enfin, se glissent parmi les ZADistes quelques opportunistes, qui, pendant qu'ils invitent à la révolte, négocient en sous-main pour obtenir de leurs terres un prix exhorbitant du m². Quand ce n'est pas pour obtenir d'être eux-mêmes les promoteurs des futurs aménagements qu'ils "contestent" au nom de la défense des terres agricoles... A la fois profiteurs de la crédulité des écolos sincères et manipulateurs des ZADistes ultra-radicaux, ces Pinocchio sont les acteurs les plus méprisables de ces nouvelles "Zones A Défendre".

Entre minorités agissantes et majorités silencieuses

On nous promet donc une mobilisation "citoyenne" à Sainte Colombe, avant sans doute que les ZADistes anti-LGV et anti-TAG ne se transforment aussi en anti-Center Parc Lot-et-Garonne ! Avec eux, l'autoroute Bordeaux-Toulouse n'aurait jamais vu le jour, l'Agropôle serait demeurée de belles "terres agricoles fertiles" -sans ses 1500 emplois-, la rocade Beauregard-RD 813 ne se serait jamais faite, etc...

Il faudra bien, à un moment, que la décision publique dûment élaborée retrouve la force de sa légitimité. Peut-être faudra-t-il pour cela qu'à son tour, la majorité silencieuse  descende dans la rue pour inviter les ZADistes à laisser les Lot-et-Garonnais décider eux-mêmes de leurs affaires, comme bon leur semble... et conformément aux lois en vigueur.

(*) militants des "Zones A Défendre"

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Catherine AIME 17/12/2014 20:42

M. Lusset, vous évoquez vos convictions, votre soutien, votre approbation, vos certitudes… Nous avançons depuis plus de cinq ans du concret, des ARGUMENTS tous confortés par des rapports (Cour des Comptes, Conseil d’Analyse Economique, Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, Commission Economique du Sénat, Assises du Ferroviaire, Marie Delaplace, Auxiette, Bianco, Mariton, LOTI, etc.) et des déclarations telles que celle de M. Pepy encore dimanche soir au Grand Jury RTL. Mais sans doute votre expertise surpasse-t-elle celle de toutes ces instances et permet-elle d’en contredire le sérieux.
La liberté de rêver vous est accordée, pas celle de traiter avec mépris ceux qui « virevoltent » pour finalement se poser et retrouver réalité et bon sens. Ils méritent, eux, notre respect. Il semble me souvenir d’un dicton populaire selon lequel il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis…

Bernard LUSSET 17/12/2014 21:39

Et bien, prenez-moi si vous voulez pour un imbécile. Mais je continue de penser que la LGV, si elle se réalise, sera une vraie chance pour notre territoire. Et si l'avenir vous donne raison et que la LGV ne se réalise pas entre Bordeaux et Toulouse, je le regretterai pour ce territoire que, comme vous, j'aime passionnément.

Catherine AIME 16/12/2014 23:14

M. Lusset, ni ridicule ni excès chez Claude Semin. La dérision sarcastique avec laquelle vous traitez tout avis contraire au vôtre ne fait qu'alimenter le désamour de vos compatriotes à l'égard des hommes politiques pétris de certitudes aussi contestables que contestées dont vous êtes un brillant exemple.

Bernard LUSSET 17/12/2014 07:57

Chère Madame, relisez le commentaire auquel vous faites référence : "fantasme", "pharaonique", "mégalomanie", etc... Et c'est moi qui exagère ?! Oui, je suis convaincu que la LGV, si elle se fait, sera une formidable opportunité pour l'avenir de nos enfants en Lot et Garonne. Oui, je soutiens la constitution du TAG (qui dépend infiniment plus du second échangeur que de la LGV. Oui, j'approuve la constitution progressive de cette zone quand je vois qu'Agropole, initiée en son temps avec intelligence par JFP a atteint aujourd'hui sa saturation. Oui, j'exprime ses convictions fort de mes certitudes, comme vous exprimez les vôtres, avec les mêmes certitudes. Quant au désamour, incontestable, a l'égard des "politiques", je vois qu'il frappe bien plus ceux qui virevoltent au gré des mouvements d'opinion que ceux qui, dans la clarté, expriment leurs convictions. Je suis sincèrement désolé que vous preniez cela pour de la dérision sarcastique.

semin claude 15/12/2014 19:41

Mr Lusset, votre amalgame, comme d'habitude est insupportable.
La zone économique de Sainte Colombe est née du fait de la LGV. Je peux vous en donner la preuve même si vous l'avez oubliée. Or et cela aussi vous le savez mais vous ne le direz jamais, cette LGV est inutile, d'un cout exorbitant pas efficace et destructrice de l'environnement: 4830 hectares consommés, 387 maisons détruites, près de 5000 polluées par le bruit, des pertes de valeurs de 25 à 50 %, 10 milliards € pour gagner 5 minutes. Et vous vous étonnez que certains défendent leur bien. Que l'AA veuille créer une zone de développement économique, je n'y vois que des avantages, mais restez modestes. Vouloir créer plus de 200 hectares à Agen relève tout simplement du fantasme même si tous l'ont accepté. Pouvaient ils faire autrement d'ailleurs ?
Tout cela relève du fantasme de certains qui veulent se voir plus grands que le roi. LGV, plus de 200 hectares sacrifiés signes de puissance, de mégalomanie. restez donc modestes et allez y progressivement. Au fait qu'avez vous fait de ma contribution à votre DUP que j'ai remis personnellement au Commissaire enquêteur et dont je n'ai vu aucune trace dans son rapport, ni d'un remerciement poli de la part de l'AA. Il s'agit sans doute d'une procédure " adaptée"? Quant au sort de la LGV nous en reparlerons plus tard après que les Commissaires enquêteurs auront dépouillé les 6000 contributions déposées à 90 % contre ce projet pharaonique et inutile. Votre problème de gare TER se résoudra d'un seul coup, vous verrez. Quant à vos 200 hectares, nous en parlerons quand vous les aurez remplis . Quand ? That is thé question ? apparemment, les industriels ne se bousculent pas. Oh pardon il s'agit maintenant d'entreprise de services! cela doit être pareil sauf en mati§èere de coûts.

Bernard LUSSET 15/12/2014 20:00

Cher Monsieur, en matière d'amalgame, vous êtes un orfèvre et votre message en est une nouvelle démonstration. Vous cherchez toujours (et sans succès, manifestement) à faire passer les élus pour des outres gonflées d'orgueil qui ne vivraient que pour mener des projets forcément disproportionnés et sottement dépensiers... Tout ca est excessif et ridicule.
Vous pouvez, en revanche, contester l'utilité de la LGV, contester l'utilité du TAG : c'est votre droit le plus absolu. Le mien est de pouvoir dans ce blog m'exprimer avec la même liberté, pour y exposer des points de vue exactement contraires aux vôtres. Et plus j'y pense, plus le temps passe, et plus je me réjouis de voir l'Agglomération d'Agen se préoccuper de l'avenir de nos enfants.
Sincèrement,
BL

nom 12/12/2014 21:40

Les gens font ce q'ils peuvent pour défendre ce qu'ils ont face a des personnes comme vous qui ne veulent rien entendre et qui sous prétexte de l'utilité publique achètent les terres une misère pour les revendre au prix fort.Aussi,vous utilisez des termes qui ne sont pas digne d'un élu. C'est vous qui êtes méprisant mr lusset ne vous trompez pas de personne.Pour finir je trouve ça un peu facile de baver sur ces personnes .j'aimerais vous y voir.Ce n'est pas un jeu monsieur.En espérant que mon message ne soit pas censuré.

Bernard LUSSET 12/12/2014 21:43

Je ne censure jamais les messages reçus, sauf s'ils sont injurieux. Le votre ne l'est pas.
Pour le reste, je me contente d'exprimer un point de vue, étayé sur quelques observations incontestables. Mais vous pouvez avoir un autre point de vue

Jean-Pierre Kramer 09/12/2014 18:45

Monsieur Lusset

J'aurai tendance à abondé dans votre sens au sujet des zadistes (j'allais y mettre une majuscule ... un peu exagérée). Evidemment, nombre de réalisations n'auraient pu voir le jour si ces gens avaient été systématiquement écoutés comme vous le rappeler au sujet de certaines comme Agropole, autoroute Bordeaux-Toulouse, etc... Il est évident aussi que la LGV vers Toulouse est une ... nécessité incontournable car on ne peut continuer à subventionner une ligne aérienne systématiquement déficitaire pour désenclaver notre département et, accessoirement, nos voisins directs du Gers en particulier. Mais voilà, sans me ranger dans le camp des zadistes (souvent fauteurs de troubles plutôt qu'apporteurs de solutions) je me demande pourquoi Réseaux Ferrés de France à dépensé des sommes considérables pour remettre en état la ligne existante afin qu'elle puisse faire circuler les TGV de manière sécurisée, changement de ballast, de traverses aux normes TGV, de rails aux normes TGV, de caténaires aux normes RGV, alors qu'il est en projet très avancé de construire une autre ligne. Pourquoi aussi, après de si nombreuses années, a-t-on finalement dépensé tant d'argent pour le pôle multimodal (avouez que c'était devenu l'arlésienne agenaise) alors qu'il sera construit une gare flambant neuve rive gauche vraisemblablement. Toutes ces dépenses ne vous paraissent-elles pas quelque peu incongrues ? On nous rabâche sans arrêt qu'il faut faire des économies, que les collectivités ont des visions par trop somptuaires, et j'en passe de tous ces conseils à propos de la dépense publique.
Je serai tenté de faire un trait d'humour à ce sujet et de dire "zadiste the question".
Je ne suis pas opposé à la LGV, ni à la 2*2 voies chère à notre regretté J.F. Poncet qui permettrait ENFIN de désenclaver le sud Dordogne, le Haut Agenais et le nord du Gers mais je me dis que ces projets entrainent des financements croisés qui pourraient peut-être trouver une meilleure coordination. Un médecin me disait un jour :"On va remettre votre médication à plat et refaire un plan plus cohérent". Et bien voilà l'idée que le simple citoyen que je suis (et qui ne connait pas tout les tenants et aboutissants de l'histoire) vous soumet.
Cordialement
Jean-Pierre Kramer

EXPROPRIE 12/12/2014 19:33

UN SEUL COMMENTAIRE ? PLUSIEURS HYPOTHESES !!!!!!!! JE VOUS LAISSE DEVINER.........

Bernard LUSSET 09/12/2014 20:51

D'abord "ZADiste the question", je garde !!
Ensuite, je souscris au regard que vous portez sur les incohérences de RFF que vous pointez du doigt. Nous aurons l’occasion d'y revenir si la LGV Bordeaux Toulouse se fait finalement, ce qui n'est pas acquis à ce jour... Bien cordialement.