Vive la liberté

Publié le par Bernard LUSSET

Je rentre à l'instant de la manifestation qui s'est déroulée à Agen, comme partout en France et avec le même succès populaire. Comment ne pas se joindre ici à la condamnation unanime ? Comment ne pas souscrire aux déclarations du chef de l'Etat et de tous les responsables politiques unanimes ?

Et puis ajouter quatre choses :

D'abord saluer l'équipe de Charlie Hebdo, fauchée. Quoi que nous puissions chacun penser de certaines de ses saillies, qu'elles nous aient fait rire, réagir, protester ou les trois successivement, l'équipe de Charlie Hebdo exerçait sa liberté qui est aussi la nôtre. Cette liberté dont nous mesurons, pour l'occasion, à quelle point elle nous est chère et aussi à quel point elle est menacée. C'est parce qu'ils ont voulu tuer cette liberté que les assassins doivent comprendre que leur combat est perdu d'avance.

Ensuite appeler au rassemblement de tous les démocrates. Cet attentat impose que tous les démocrates se rassemblent non seulement au-delà de leurs différences, mais autour d'elles : nous devons dire avec force qu'attentat ou pas, nous continuerons à vouloir faire vivre cette cohabitation harmonieuse que permettent imparfaitement les principes républicains de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité. Redire que face à l'horreur, notre détermination à ne pas nous laisser impressionner est plus forte que jamais.

Encore, prévenir par avance les amalgames : c'est toute la communauté nationale qui est aujourd'hui en deuil. Ce sont tous les citoyens, quelles que soient leurs origines, leurs croyances, leurs convictions qui sont humiliés et meurtris. Et, comme l'a démontré avec force ce soir le rassemblement à Agen, ce sont tous ces citoyens qui, ensemble, doivent relever le défi qui nous est ainsi lancé.

Enfin, saluer le travail des forces de police, une fois de plus touchées elles aussi dans cet attentat. Leur travail nous a sans doute évité discrètement bien des drames ces derniers mois ; leur engagement permettra, j'en ai la conviction, de retrouver les assassins qui ont frappé aujourd'hui et de les soumettre à notre justice républicaine. Eux aussi méritent l'expression de notre reconnaissance et de notre confiance.

Vive la liberté

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article