A propos des régimes d'aide aux projets en Aquitaine

Publié le par Bernard LUSSET

A propos des régimes d'aide aux projets en Aquitaine

L'Agglomération d'Agen a créé il y a quelques années un Etablissement Public Foncier Local (EPFL), outil dont se dotent certaines collectivités pour porter les projets d'acquisitions foncières (terrains ou immeubles) en vue d'opérations futures : zones d'activités, restructurations urbaines, etc...

La Région Aquitaine a mis en place un régime d'aide à ces EPFL sous la forme de 3 subventions annuelles d'1M € chacune pour les aider à lancer leurs activités, très centrées sur le développement économique. Ont bénéficié de cette aide tous les EPFL d'Aquitaine, qu'ils soient ou non des EPFL départementaux.

En 2011, l'EPFL Agen Garonne a, légitimement, sollicité cette aide régionale. Il lui a alors été répondu que le Conseil général de Lot-et-Garonne, comme par hasard, prévoyait lui-même de constituer un EPFL départemental. Et que, cette aide n'étant (théoriquement) accordée que pour un EPFL par département, il était urgent d'attendre... l'EPFL départemental 47.

Or, dans les Pyrénées Atlantiques, deux EPFL ont bénéficié de cette aide : l'EPFL du Pays basque et celui de Pau. Alain Rousset l'aurait-il oublié ?

En attendant Godot

Mais, de surcroît, d'EPFL départemental en Lot-et-Garonne, il n'y en a pas eu. Ni en 2011, ni depuis. Et il n'y en aura pas davantage en 2015. Devant ce constat, l'Agglomération a donc renouvelé, à plusieurs reprises, sa demande à la Région. La dernière en date a donné lieu à la réponse qu'on trouvera ci-dessous :

Délicieux courrier dans lequel on nous demande de nous rapprocher d'un EPFL... qui n'existe pas : attendons Godot ! Il est vrai qu'en matière de création d'emplois, rien ne presse sans doute...

Quand on veut tuer son chien

5 ans après, pas 1 € d'aide régionale pour l'EPFL Agen Garonne, et l'Agglo d'Agen se débrouille seule avec ses projets de développement économique. Derrière des régimes "officiels" d'aides, la Région en réalité fait ce qu'elle veut, quand elle veut et surtout avec qui elle veut : nos nouveaux cousins de la grande Aquitaine doivent savoir à quoi s'attendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article