A propos du Top 14

Publié le par Bernard LUSSET

L'accession du SUA en Top 14 a été l'occasion de moments de grande émotion, d'une joie sportive sans pareille et d'une fierté agenaise qui nous manque bien souvent. Je parle d' "accession" plutôt que de "retour" en Top 14 parce que j'ai le sentiment -partagé par beaucoup- que la première division du rugby français ressemble de moins en moins à celle qu'Agen a connue, aux heures les plus glorieuses de son histoire. Qu'on en juge :

Ceux qui restent en Top 14 :
Toulon, Clermont, Toulouse, Paris (SF), Paris (RM92), Oyonnax, Bordeaux, Montpellier, La Rochelle, Brive, Grenoble, Castres.
Ceux qui "descendent" en pro D2 :
Bayonne (qui y rejoint Biarritz) et Lyon.
Ceux qui montent de Pro D2 :
Pau et Agen.
Ceux qui descendent en Fédérale 1 :
Dax et Massy.
Ceux qui montent de Fédérale 1 en Pro D2 :
Lille et Aix en Provence.

 

Regardons de plus près la taille des villes des clubs ayant participé aux championnats 2014/2015 de Top 14 et Pro D2 :

A propos du Top 14

Il n'y a pas seulement un gouffre sportif entre la Pro D2 et le Top 14 ; ce ne sont plus les mêmes mondes : les villes de Top 14 ont compté en moyenne cette année plus de 300 000 habitants (et je ne compte Paris qu'une fois), quand cette moyenne était de 47 000 habitants pour les villes évoluant en Pro D2... Au plan démographique, nous serons en 2015/2016 la deuxième plus petite ville de Top 14, juste derrière Oyonnax...

Idem pour la géographie. Les cartes ci-dessous le montrent clairement : si la Pro D2 est encore l'héritière du rugby "historique" du Sud Ouest, le Top 14, lui, est de plus en plus un championnat national. Et Lille qui monte en Pro D2...!

A propos du Top 14
A propos du Top 14

On comprend bien l'intérêt des médias et de l'économie du rugby en général pour une répartition géographique plus large de ce sport et, si possible, pour toucher des bassins de vie plus denses en population.

Face à cette évolution sans doute inexorable (quoi qu'on en pense), soyons nombreux à soutenir notre club agenais avec les moyens qui sont les nôtres, dont on voit bien qu'ils seront nécessairement limités par rapport à la plupart des autres clubs et villes. Au premier rang de ces moyens, celui d'être des supporters fidèles et déterminés, dans les bons comme les mauvais jours.

Allez Agen !

Commenter cet article

Laurent Nicolas 09/06/2015 11:27

Attention à ne pas trop faire confiance aux moyennes ...préférez le calcul des médianes , plus représentatif ( surtout quand on a : Paris dans le calcul ) ...

Corinne Griffond 01/06/2015 18:49

Tout à fait d'accord avec toi Bernard. Supporter un jour, Supporter toujours ;) dans les bons et les mauvais moments .