Cash Investigation et les "Panama papers"

Publié le par Bernard LUSSET

Cash Investigation et les "Panama papers"

J'ai été, comme tous ceux qui l'ont vue, un peu secoué par l'émission Cash Investigation de ma presque homonyme Elise Lucet consacrée aux "Panama papers" et, plus généralement aux conditions dans lesquelles il est possible de s’exonérer de la règlementation fiscale.

A bientôt 54 ans, je sais depuis longtemps que dans la course que se livrent gendarmes et voleurs, les seconds ont toujours au début un temps d'avance mais que les premiers finissent toujours par rattraper les seconds. Il n'empêche : quelles facilités données aux fraudeurs ! Et quel succès remporté par ces magouilles !

Pire encore : que penser de l'implication de grands acteurs de l'économie bancaire française, parmi les plus prestigieux et les plus honorablement connus ?

L'émission se termine et là, je redescend dans mon monde. Et je réalise que, professionnellement, les mêmes autorités qui s'avèrent incapables de lutter efficacement contre ces trafics à grande échelle sont celles qui m'imposent un formalisme souvent délirant, toujours excessif en tout cas, pour solder ou ouvrir un malheureux contrat d'assurance-vie à quelques milliers d'euros : gare à moi (et gare à mon client) si j'oublie un papier : Tracfin veille, lutte anti-blanchiment oblige...

L'enseignement à tirer de Cash Investigation n'est évidemment pas de réduire les contrôles sur les flux financiers, bien sûr : mais peut-être de mieux les cibler non ?

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article