Juppé, l'homme libre

Publié le par Bernard LUSSET

C'est un Juppé complexe et attachant qui nous a été présenté par Franz-Olivier Giesbert sur France 3 (revoir l'émission en fin de chronique)

A la fois timide et empathique, pudique hypersensible mais déterminé, ambitieux mais les deux pieds bien ancrés, "Juppé le ressuscité" est un joli portrait qui se donne le temps de découvrir en profondeur l'homme et son parcours.

Des pins de la forêt des Landes aux ors de Matignon, des couloirs d'un Palais de Justice à ceux du Palais Rohan, de la Goutte d'Or au Quai d'Orsay, ce portrait nous rappelle que l'homme Juppé a tout connu, des plus grands honneurs aux plus rudes épreuves, faisant de cet homme exceptionnel un homme finalement comme les autres.

Sans doute est-ce dans ce parcours atypique que Juppé puise la formidable liberté qui émane de lui dans cette campagne pour la présidentielle. Qu'importent les attaques sournoises, les mauvais procès, les accusations injustes, les yoyos des sondages et les petites déclarations sans lendemain : Juppé trace un sillon rectiligne et appelle le plus grand nombre à le rejoindre d'où qu'ils viennent, pourvu qu'ils aspirent comme lui au redressement du pays et qu'ils placent le bonheur d'y vivre ensemble au-dessus de toutes les autres considérations.

S'il ne l'avait tant combattu, on serait tenté de reprendre pour Juppé le fameux slogan de la "force tranquille" de Mitterrand : car il y a chez cet homme une détestation affichée de l'agitation inutile et une détermination qu'on sent inébranlable.

"Je vais voter pour vous parce que vous me rassurez !" lui déclare une électrice rencontrée dans la rue. Oui, il y a chez Alain Juppé une force et une liberté rassurantes qui sont sans doute ce que les Français recherchent le plus ardemment chez leurs responsables politiques.

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article