2017 : vive la politique !

Publié le par Bernard LUSSET

Présidentielles, législatives, sénatoriales : voilà le calendrier politique qui nous attend en 2017. Beaucoup de citoyens l'accueillent, on le sent bien, avec scepticisme, de moins en moins convaincus, en France et ailleurs, que la politique peut changer leur vie ou même seulement influer sur le cours des évènements. Indifférents ou désespérés, beaucoup de peuples se tournent vers des solutions supposées de rupture.

La Grèce avait montré le chemin : on a vu ce qu'il en est advenu. Depuis, la Grande Bretagne a choisi de sortir de l'Union européenne, l'Italie a rejeté une réforme constitutionnelle ambitieuse, les Américains ont placé un milliardaire foutraque à la Maison Blanche. Comment ne pas voir que c'est d'une espérance nouvelle que les citoyens ont besoin ?

La tâche qui attend le prochain président et sa majorité à l'Assemblée et au Sénat n'est pas mince :  il faudra, pour restaurer la confiance dans l'avenir, relancer notre économie, réduire le chômage, alléger nos contraintes administratives et redonner partout l'envie d'entreprendre. Ce qui suppose de mener un programme ambitieux de réformes.

Mais il faudra aussi refonder une union européenne plus efficace et plus démocratique, mieux répondre aux défis migratoires et environnementaux qui obèrent notre avenir, mieux assurer notre sécurité chez nous et hors nos frontières, favoriser le développement et la paix dans les pays les plus fragilisés.

Face à ces défis, l'alternative est assez simple : soit nous nous en remettons au dialogue (très !) singulier qui va s'instaurer entre Trump et Poutine. Soit nous faisons le choix d'exister en Europe d'abord et grâce à l'Europe ensuite, alors que les grandes puissances vont se concentrer sur la défense de leurs intérêts bien compris.

Le temps est venu pour nous européens et singulièrement nous Français de prendre notre destin en main, de choisir les meilleurs représentants et de construire nous-mêmes l'avenir que nous voulons pour nos enfants. Moins que jamais donc, l'heure ne doit être au scepticisme ni à l'indifférence car 2017 sera une année de choix majeurs.

Voilà pourquoi, dans ces premières heures de l'année nouvelle, au-delà des voeux individuels que je forme pour chacun de nous de santé, de bonheur et de fraternité, je nous appelle à un sursaut collectif, à la réappropriation de la politique par les citoyens. Pour ne pas laisser à d'autres la charge de décider de notre avenir.

2017 : vive la politique !

Publié dans on en parle partout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article