A propos de la popularité d'Emmanuel Macron

Publié le par Bernard LUSSET

A en croire les sondages, les Français étaient tombés sous le charme du petit nouveau de la politique française au printemps et voilà que, trois mois plus tard, la déception serait là, mesurée à l'aune d'une chute historique de popularité de Macron dans les sondages. Notre engagement citoyen mériterait un peu plus de constance !

J'ai voté Macron par défaut, au second tour. Je n'ai donc jamais cédé à la Macronmania, je n'attendais rien de miraculeux, je ne suis donc pas déçu. Nous avons droit à la même communication que durant la campagne. La méthode s'avère, elle, infiniment plus centralisée et autoritaire que promis. Quant à l'action gouvernementale proprement dite, il est encore bien trop tôt pour juger de quoi que ce soit.

De toutes façons, Macron est là pour 5 ans et il est de l'intérêt général que son action soit couronnée de succès. Il dispose en outre d'une majorité pléthorique à l'Assemblée. Le truc le plus intelligent à faire est sans doute de ne pas élire de sénateurs En Marche le 24 septembre pour conserver quelque part un peu de distance et d'autonomie par rapport à Macron, puisque ses députés en seront incapables.

Mais pour le reste, nous sommes embarqués dans le même bateau : il nous faut souhaiter qu'il arrive à bon port. Le temps n'est pas venu de regretter : il aurait fallu réfléchir un peu plus. Mais ça, c'était avant...

A propos de la popularité d'Emmanuel Macron

Publié dans on en parle partout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article