LGV : ce que veulent les habitants

Publié le par Bernard LUSSET

Le sondage réalisé par l'IFOP et publié ce jour par la Dépêche du Midi (voir ci-dessous) a le grand mérite de sortir des confrontations convenues entre partisans et opposants au projet de LGV Bordeaux-Toulouse. En interrogeant les habitants des régions concernées, dont le Lot-et-Garonne, cette enquête met en lumière l'état de l'opinion.

Les résultats sont sans appel : plus de la moitié des personnes interrogées considèrent ce projet comme important et 28% en font même une priorité. Seuls 12% des habitants s'y déclarent opposés ou très opposés. Enfin, une majorité des personnes interrogées (52%) doutent de la solidité des engagements de l'Etat quant au financement. Décidément, les Français sont des sages...

Ce sondage montre que, dans ce domaine comme dans bien d'autres, il y a des minorités agissantes qui défendent légitimement leur point de vue et leurs intérêts et qu'on entend beaucoup. Et il y a la majorité qui, bien que silencieuse faute d'être interrogée, doit voir son avis pris en compte.

Ce sondage vient très utilement rappeler cette réalité et éclairer les pouvoirs publics sur les attentes des habitants des territoires concernés : la desserte ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse est majoritairement espérée et attendue.

LGV : ce que veulent les habitants

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article