A propos de Maryse Combres

Publié le par Bernard LUSSET

Maryse Combres ? Comme une majorité d'Agenais sans doute, je ne connais pas la candidate qui conduit la liste du PS aux municipales d'Agen. Je n'ai d'ailleurs pas le souvenir de l'avoir jamais croisée... avant samedi dernier, Place des Laitiers, lettre de candidature à la main (campagne oblige).

Candidate, candidate, candidate... Renseignement pris, bien qu'inconnue des Agenais, Maryse Combres n'est pas, elle non plus, novice en politique. En 10 ans, elle a été 7 fois candidate à une élection (soit 2 fois plus que Jean Dionis) : 1 fois aux municipales en 2014 (perdues puis démission en 2017) à Ste Colombe, 2 fois aux cantonales (perdues) en 2011 et 2015, aux régionales de 2015 (élue) et 2 fois aux législatives (perdues) en 2012 (2,6%) et 2017 (3%). Candidate à tout, quoi... Même à la Mairie d'Agen, donc.

La ZAD de Ste Colombe en Bruilhois. Avec ses amis écologistes, Maryse Combres a réservé un accueil des plus hospitaliers aux ZADistes du Technopole à Ste Colombe. On connait le résultat : 2 ans de retard, plusieurs centaines de milliers d'euros de dégradations et des habitants exaspérés par ce voisinage particulier.

Anti LGV. A Ste Colombe comme à la Région, Maryse Combres et ses amis s'opposent à la LGV, comme elle s'oppose à la ligne aérienne Agen-Paris. Avec elle, aucune chance que les territoires périphériques sortent la tête de l'eau. Pas d'avion ni de train : la charrette, moteur -décarboné- du désenclavement d'Agen ?

Anti nucléaire. Avec ses amis, Maryse Combres s'oppose au nucléaire. Quelle alternative crédible va-t-elle proposer aux Agenais et quelle part l'action municipale peut-elle y prendre ? Quel sera son discours à l'attention des salariés de Golfech, dont beaucoup vivent à Agen ? Qu'en pensent ses alliés du PC qui, dit-on, ont accepté de faire de la figuration dans cette équipe ?

Anti barrage de Beauregard. Maryse Combres s'oppose à tout barrage sur la Garonne. Que suggère la possible future Maire d'Agen pour garantir l'accès des Agenais à l'eau potable quand on prévoit qu'en 2050 la Garonne sera à sec 5 à 6 mois par an ? Les forages profonds, financés par... Golfech ?

Anti vidéo protection. Maryse Combres s'est choisi un n° 2 connu pour être un opposant résolu de la vidéo-protection à Agen. Cette équipe va-t-elle supprimer ce dispositif, étant rappelé que les Agenais, eux, le plébiscitent ?

Du souffle ? La candidate du PS prétend porter un souffle citoyen pour Agen. Mais à lire le courrier de Mme Combres, on a parfois l'impression qu'elle découvre la ville et ignore ce qui s'y est fait -sans elle- ces dernières années. Quant au "souffle"...

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie helene capot 05/03/2020 18:59

A la solde de dionis mr lusset on ne pouvait esperer un article élogieux vis a vis de maryse
On a besoin d alternance et marre de voir les partisans de larem dont fait partie dionis detruire nos acquis sociaux
On veut du changement

Bernard LUSSET 06/03/2020 11:27

Chère Madame, "à la solde" de Jean Dionis, moi ? Votre sectarisme vous aveugle. j'ai cheminé avec lui durant toutes ces années parce que nous partageons beaucoup de convictions. Et vous appelez ça "à la solde de " ? Ayez donc un peu plus de respect pour ceux qui ne pensent pas comme vous ! Le débat démocratique ne s'en portera que mieux... Pour le reste, vous pouvez faire les reproches que vous voulez au gouvernement en place mais tout ça n'a pas grand lien avec l'élection municipale. D'ailleurs, durant le mandat qui s'achève, l'immense majorité des décisions prises en Conseil municipal l'ont été à l'unanimité. Parce que, par bonheur, votre sectarisme a été, la plupart du temps, absent de nos débats et c'est à l'honneur des élus sortants.
Quant à dire du bien de la candidate que vous soutenez, d'autres s'en chargent, par bonheur. Parce que moi, franchement, j'aurais du mal : ce n'est pas la personne de la candidate que je mets en cause. C'est le vide sidéral de son programme, sa méconnaissance absolue des réalités agenaises et le dogmatisme rare de ses positions. Du "souffle" pour Agen ? Cette équipe en manque singulièrement à mes yeux. Je vous souhaiteune bonne fin de campagne.

Denis Fabre 28/01/2020 00:02

Chercher à détourner l'opinion publique en dévalorisant puérilement le candidat adverse, au lieu de faire valoir sa propre valeur. Voilà bien une bassesse qui n'est pas digne de vous.

Bernard LUSSET 29/01/2020 13:11

Cher Monsieur, où est, selon vous, le "détournement" de l'opinion publique ?? Qu'ai-je écrit qui soit inexact ?
Que Maryse Combres n'est pas agenaise ?
Qu'elle a multiplié les candidatures ces dernières années ?
Qu'elle a accueilli avec hospitalité les ZADistes ?
Qu'elle s'oppose -comme c'est son droit- à la LGV, au nucléaire, aux barrages hydro-électriques et à la vidéo-protection ?
Vous pouvez bien parler de "bassesse" ; mais si vous parliez du fond, ce serait mieux, non ? Je reste à disposition pour cela.
Bien à vous, BL

PF 23/01/2020 14:02

Madame Combres vient plus souvent à Agen que vous ne l'écrivez, ici (EX : marche contre les pesticides, etc, en 2019 et le reste adressez vous à elle)
J D D S agenais certes, mais habite au Passage, à la mairie depuis 1988 (Directeur Générale des Services embauché par Paul Chollet !) Puis à partir de 1995, Adjoint, puis ENFIN, 7 ans plus tard, Maire.
En 2008, quand sa majorité est battue pour six ans, bien qu'étant élu, et bien il démissionne... Pour mieux revenir en 2014...
A ce jour de janvier 2018, il cumule les fonctions de président de l'agglo, Maire d'Agen, Président d'Agen habitat, conseiller régional, président des maires du lot-et-garonne;
Si il avait été réelu qu'aurait il fait ?

QUE CE SOIT, Mme Combres ou quiconque, OUI, Agen et l'Agglo, ont besoin d'un souffle nouveau, pas de l'air conditionné du 20ème siècle, mais un air plus pur du 21ème siècle en adéquation avec les réalités du moment.

Aussi, depuis sa réélection comme Maire D'Agen

Bernard LUSSET 23/01/2020 17:22

Je publie volontiers, comme je le fais toujours, votre commentaire. Permettez-moi d'y ajouter ceci :
J'imagine bien que Mme Combres vient de temps en temps à Agen : ce n'était pas le sens de mon propos. Mais elle n'est pas, contrairement à d'autres élus ou candidats de sa sensibilité d'ailleurs, active à Agen sauf ces dernières semaines pour cause de campagne. Ca ne lui interdit certes pas d'être candidate mais je crois avoir le droit de souligner ce point qui, de mon point de vue,est une faiblesse de cette candidature : à chacun d'en penser ce qu'il veut.
Vous évoquez par ailleurs le parcours de Jean Dionis, que je connais bien. Je veux souligner dans cette chronique que Maryse Combres, elle non plus, n'est pas aussi novice en politique qu'elle voudrait le faire croire aux gens qui ne la connaissent pas.
Enfin, permettez à un élu sortant qui ne se représente pas après 2 mandats de vous dire ceci sur "l'air plus pur du 21ème siècle" que vous appelez de vos voeux : dans une équipe, il faut de tout. Des énergies nouvelles, des regards neufs, certes. Mais il faut aussi, dans une équipe municipale comme dans une asso ou une entreprise, des gens d'expérience : c'est la conjugaison de leurs qualités respectives qui fait la force d'une municipalité. Et qu'il y ait à la tête de cette équipe un maire qui a fait ses preuves ne nuit pas, je vous le promets, à la qualité de l'ensemble : bien au contraire...
Attendons de connaître la composition de l'équipe constituée par Jean Dionis, mais je suis sûr qu'il aura à coeur de réaliser ce savant mélange expérience / nouveau regard.
Merci de votre lecture et de votre commentaire. BL

HILAIRE 23/01/2020 11:48

Que ferait Maryse Combres pour la langue et la culture occitanes? Je n'en sais rien puisqu'elle n'en parle pas. Jean Dionis, lui a un bilan dans ce domaine et prendra, il me l'a dit, des engagements forts pour la nouvelle mandature. Je lui fais confiance, pas à Maryse Combres.

HILAIRE 23/01/2020 11:44

Elle ne s'est pas exprimée sur la langue et la culture occitanes et ce qu'elle ferait si, hypothèse d'école, elle devenait maire d'Agen. Dans ce domaine, Jean Dionis a un bilan, lui. Il prendra, il me l'a dit, des engagements forts pour la prochaine mandature. J'ai plus confiance en lui qu'en elle.