Bon mandat à tous

Publié le par Bernard LUSSET

Les nouveaux élus du Conseil municipal d'Agen sont entrés en fonction hier. Ils seront officiellement installés lundi prochain et éliront à cette occasion le Maire et les Adjoints. Le mandat 2014-2020, un peu prolongé du fait du Covid-19, s'achève donc et laisse la place au mandat 2020-2026.

Souhaitons bonne route à nos nouveaux élus, majorité et opposition confondues, dont les échanges feront vivre la démocratie municipale. J'ai bien sûr une pensée particulière pour l'équipe conduite par Jean Dionis où élus expérimentés et nouveaux venus vont mêler leurs énergies au service des Agenais : tous mes vœux les accompagnent.

Etre élu est un privilège, une expérience incomparable dans laquelle on s'engage librement. Ceci dit, le mandat qui débute sera sans doute plus difficile que les précédents : les mentalités aidant, les nouveaux élus devront, plus que leurs prédécesseurs, y faire preuve d'inventivité, d'humilité, d'esprit d'écoute et aussi d'audace, de ténacité et de capacité à expliquer les décisions. C'est un sacré défi individuel et collectif, dans un contexte où la viralité l'emporte trop souvent sur la vérité.

C'est pourquoi les 39 élus que les Agenais ont désignés le 15 mars méritent notre gratitude et notre respect pour le temps et l'énergie qu'ils vont désormais consacrer à ce sacerdoce républicain dans lequel ils ont choisi de s'investir.

Une mairie, ce sont aussi des agents territoriaux. Ils incarnent durant cette transition démocratique douce la continuité de l'action publique ; les Agenais ont pu mesurer ces dernières semaines l'importance de leur rôle face à la crise du Covid-19. Que tous soient ici remerciés pour leur engagement et pour la collaboration loyale et fructueuse qu'ils entretiennent avec les élus au service des Agenais : ce travail entre agents et élus fait partie de la richesse d'un mandat.

Bon mandat à tous.

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

André G 20/05/2020 16:29

On ne connait pas le potentiel de celles et ceux qui entrent mais on connait celui qui part. Il serait étonnant de ne pas s'apercevoir qu'il créé un grand vide...

Bernard LUSSET 20/05/2020 16:33

:)
Cher André, quand notre "shériff" est parti en 2014, d'aucuns ont pensé la même chose. Et puis, la vie et les talents de la jeunesse ont fait que les vides se sont insensiblement comblés. Il en sera de même cette fois-ci... comme tous les 6 ans.
Merci cependant. Bien à toi, BL