A propos de la fusion PAPS - Agglo d’Agen

Publié le par Bernard LUSSET

Il me semble que les élus de la PAPS (*) ont eu tort de s’offusquer des propos tenus par Jean Dionis lors de son élection à la tête de l’agglo d’Agen : il n’a fait ce soir-là que répéter des propos déjà maintes fois tenus publiquement par lui (les archives vidéo des conseils d’Agglo sont là pour en témoigner) : à savoir que les statuts de l’agglo d’Agen stipulent que la vocation territoriale de l’agglomération est de couvrir un jour l’intégralité du «Pays de l’Agenais», lequel inclue le territoire de la PAPS. 

Nihil novi sub sole
donc.

 

Pour autant, suffit-il d’une mention dans ces statuts pour rendre le projet utile ? J’en doute mais, pour être honnête, je n’en sais rien. Et les élus en place non plus.

L’affaire mériterait donc, quoi qu’on en pense a priori
, d’être étudiée tranquillement quitte à ce que, l’étude aboutissant à son manque d’intérêts, la chimère soit retirée des statuts de l’agglomération et qu’on passe à autre chose. C’est d’ailleurs me semble-t-il le scénario le plus probable tant cette perspective ne suscitait, sous le précédent mandat en tout cas, aucune appétence particulière chez les élus de l’agglo.

 

Il faut dire que, côté Agen, les arguments contre une telle fusion ne manquent pas :

 

  • il n’y a aucun effet d’aubaine ni fiscale ni d’une autre nature pour l’agglo à franchir le cap des 100 000 habitants.
  • Le territoire du Pays n’est pas particulièrement pertinent : Puymirol est certes tourné vers Agen mais Prayssas par exemple aussi, mais ne relevant pas du même « Pays », on n’en parle même pas.
  • Il serait curieux de vouloir en même temps, comme ça a été annoncé par le Président, harmoniser les compétences hétérogènes de l’Agglo d’Agen, fruits des agrandissements successifs et penser y intégrer une intercommunalité dotée elle même de compétences bien différentes.
  • Le mandat qui s’ouvre à l’Agglo d’Agen comporte bien assez de défis pour qu’il ne soit pas utile d’en rajouter un dont personne ne voit l’intérêt qu’il peut y trouver.

J’imagine que, côté PAPS, des arguments existent aussi contre ce projet, d’autant que la réalisation -par l’Agglo d’Agen- de la Beauregard/RD 813 a permis au Puymirolais de bénéficier d’un désenclavement d’autant plus heureux qu’il fut gratuit... pour lui.

 

Est ce que tout ça interdit d’y réfléchir conjointement au sein d’un territoire qui est bien commun ? Certes pas : il me semble d’ailleurs que c’était le sens principal de la proposition formulée par Jean Dionis dans son discours inaugural, laquelle ne méritait pas un tel (petit) tollé dans le bocal politique agenais.
 

A la vérité, le sujet pose aux deux intercommunalites voisines des questions identitaires et existentielles. Réfléchir ensemble n’engage à rien. Qui sait : peut être émergeront, au-delà des réticences initiales, des convergences aussi inattendues qu’utiles aux habitants du territoire ?

 

 

PAPS : communauté des portes d’Aquitaine en Pays de Serres

A propos de la fusion PAPS - Agglo d’Agen

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article