La force identitaire du SUA

Publié le par Bernard LUSSET


Le moins qu'on puisse en dire, c'est que la polémique sur les matches d'Agen qui pourraient être joues a Bordeaux tombe mal : au moment ou chacun tente de mobiliser les énergies agenaises pour accompagner le club dans son retour dans le Top 14, cette annonce, prématurée, projette une image désagréable sur le rugby professionnel. Nul ne peut reprocher au SUA de chercher des ressources supplémentaires : on sait le lien existant entre budget, masse salariale et classement. Pas de reproche a faire non plus de préparer le transfert d'un match ou deux, au cas ou resultats et ferveur populaire seraient au rendez-vous a ce moment-la Mais annoncer comme acquise cette décision alors que la saison n'a même encore repris me semble être une faute. A entendre dans les rues d'Agen le petit peuple des supporters, je ne crois pas être le seul. Manifestement, il y a certains "combats arrière garde" qui sont etonnament modernes. Et il n'est pas question ici de prix de place ou de coût de transport : il est question d'un club, d'un terroir, d'identité, de fierté agenaise. Certes, comme le rappellent avec doigte les dirigeants du club, le SUA n'est, en effet, pas "municipal". Mais sa transformation en SA ne saurait faire oublier que le club "appartient" bien plus aux habitants de l'Agenais qu'aux porteurs de parts de SA, que nous remercions de leur générosité par ailleurs. Dans la professionnalisation en route, il reste des questions identitaires qu'il ne faudrait pas mépriser : qui sait si, demain, ce ne seront pas elles qui sauveront ce sport... Allez Agen !

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article