Adieu Lucien

Publié le par Bernard LUSSET

Lucien Delporte nous a quitté. "Lulu" s'en est allé.

 

Qui a oublié ce journaliste photographe de Sud Ouest ?

Qui ne se souvient de ses lunettes qui ne cessaient de tomber sur le bout de son nez ?

Qui a oublié son sourire inaltérable et son fort caractère ?

 

Pendant 10 ou 15 ans, j'ai vu Lucien régner en maître sur les conférences de presse à Agen :

C'est lui qui décidait de qui serait sur la photo et n'y serait pas.

Lui qui plaçait les personnalités pour composer la photo de son souhait.

Lui qui savait retrouver, en quelques instants, cet instant furtif qu'il avait su capter.

Tout le monde se pliait de bonne grâce à ses demandes : c'était un vrai "pro".

 

C'était le temps de l'argentique, le temps où le photographe, revenu à la rédaction, développait ses photos. Lucien était à la tête d'une photothèque extraordinaire dans laquelle, timidement, j'allais puiser au moment des campagnes électorales pour illustrer le journal du Dr Chollet. Une véritable caverne d'Ali Baba où, soigneusement rangés, des milliers (sans doute des dizaines ou des centaines de milliers) de clichés étaient les témoins des décennies durant lesquelles "Lulu" a observé la vie locale. Je crois même qu'il fut le premier photographe professionnel employé à temps plein dans une agence de Sud Ouest.

 

Lucien avait ce don magique d'accorder l'éternité à des instants fugaces, que parfois lui seul avait su capter. C'était un témoin rare et avisé des dernières décennies agenaises.

 

J'avais revu plusieurs fois Lucien depuis son départ en retraite et encore récemment il y a quelques semaines. Ce souci de discrétion et de distance qui le caractérisaient ne l'avaient pas quitté.

 

Salut l'ami.

 

 

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article