Agen, capitale européenne de l'apiculture

Publié le par Bernard LUSSET

Je reproduis ci-dessous le texte du mot de bienvenue que j'ai prononcé ce matin au Parc des Expositions d'Agen, lors de l'inauguration du premier congrès européen de l'apiculture (voir le site du congrès), qui réunit plusieurs milliers de professionnels, scientifiques et exposants à Agen jusqu'à dimanche. Ce congrès est d'ailleurs remarquablement couvert par la presse de toute l'Europe.

 

Je vous invite à aller visiter les stands pédagogiques, très bien faits, sur l'apiculture : emmenez-y vos enfants et petits-enfants !

 

BL

--------------------------

 

M le Prefet, Mme la Députée, mes chers collegues élus, Messieurs les Presidents,  Mesdames, Messieurs,

 

Ce qu'il y a souvent de plus "rude" dans les congrès, c'est le long chapelet des discours inauguraux que le protocole vous impose (10 discours prévus au programme...!)... Comme il m'arrive moi-même parfois d'être, comme congressiste, "victime" de certaines redondances, je vais m'efforcer, étant aujourd'hui de ce côté-ci de la tribune, d'être bref !

 

Etre bref mais d'abord remercier les organisateurs, locaux et nationaux, qui se sont mis en quatre pour initier ce congrès et vous recevoir au mieux. Je m'associe aux hommages rendus à Bertrand Auzeral (Président de l'Abeille Gasconne et cheville ouvrière du congrès) : il a su être, d'abord, un ambassadeur agenais de talent et aussi un organisateur hors pair, en lien avec notre équipe d'Agen Expo Congrès. Tout le monde m'a dit le professionnalisme avec lequel, Monsieur le Président, vous avez organisé ces journées avec votre équipe. Vous prouvez, une fois de plus, qu'on a toujours raison de faire confiance aux générations montantes.

 

Je veux adresser aussi nos remerciements à vous tous, participants à ce congrès, que vous soyez professionnels, scientifiques, exposants, sponsors ou simples visiteurs. Bienvenue à vous toutes et tous, ici à Agen, d'où que vous veniez et qui que vous soyez. Agen veut profondément et sincèrement vous remercier d'etre là.

 

Ici, nous sommes des gens simples et nous essayons de rester lucides : nous savons bien que nous ne sommes pas la plus connue des villes de congrès ; nous n'avons à proposer à nos invités, ni la mer, ni la montagne, ni un casino ou que sais-je encore... Mais quand nous recevons des hôtes, nous essayons d'être à la hauteur de la tradition d'hospitalité du Sud Ouest. Et qui sait ? Peut-être que la transformation de notre parc des expos en palais des congrès, une transformation qui va débuter dans les prochains mois, vous donnera-t-elle envie de revenir organiser, d´ici quelques années, une manifestation internationale de plus grande ampleur encore ? Sachez en tout cas que nous vous accueillerons toujours avec plaisir.

 

Je veux vous dire que ce congrès, pour nous Agenais, n'est pas un congrès comme les autres, ce n'est pas simplement un congrès de plus qui nous fait l'amitié de choisir notre ville comme lieu de reunion, même si ce choix nous conforte un peu plus dans notre ambition d'inscrire Agen dans la liste des villes importantes de congrès du sud de la France.

 

Si votre congrès est si important à nos yeux, c'est parce que vos travaux abordent des thèmes qui nous intéressent tous au premier chef : vous êtes, si j'ose dire, des "éleveurs d'animaux sauvages". A ce titre, vous êtes directement dépendants de la qualité de notre environnement parce qu´on ne triche pas avec les abeilles. Elles sont même, au contraire, des vigies scrupuleuses, à l'avant-garde de l'observation de toutes les formes de dérèglement naturel.

 

Avec vous, par exemple, pas d'opposition stérile entre villes et campagne, ou entre environnement et agriculture : nos sorts respectifs sont intimement liés, vous l´avez compris avant tout le monde.

 

Cette communauté de destin qui unit les apiculteurs au reste de la société se vérifie quels que soient les sujets de l'apiculture qu'on evoque :

  • qu'il s'agisse de la qualité -ou de la quantité- disponible de l'eau, ou les dérèglements climatiques,
  • qu'on parle de l'imperméabilisation des sols ou des normes alimentaires ou phytosanitaires,
  • qu'on évoque la diversité biologique ou le développement d'une agriculture raisonnée,
  • et même la préservation de notre modèle social dans la compétition économique mondiale qui fait rage,

toutes ces questions-là, qui sont au coeur de votre métier, toutes, toutes sans exception, sont aussi des enjeux majeurs qui interpellent la société dans son ensemble.

 

Voila pourquoi, si nous sommes heureux et fiers de vous accueillir ici à Agen, nous espérons aussi vous voir, à la clôture de ce premier congrès, quitter Agen après-demain plus confiants encore dans votre avenir : ça nous rassurerait sur nos propres lendemains...

 

Merci d´avoir choisi Agen et bon congrès à tous !

 

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article