Agen coeur battant (5) : la relance du commerce

Publié le par Bernard LUSSET

 

Cinquième et avant-dernière chronique consacrée à "Agen, coeur battant", avec, cette fois-ci, le volet consacré au commerce.

 

C'est une des vertus de ce plan d'action, et pas des moindres, que d'aborder la relance du centre-ville par toutes ses problématiques. Et chacun sait ici combien le commerce joue un rôle premier dans l'attractivité de notre ville.

 

Certes, le contenu apparent de ce volet commerce peut paraitre modeste : il consiste, pour l'essentiel, à rappeler la création de l'agence municipale du commerce. Mais on aurait tort de ne pas voir, derrière cette information, les changements majeurs qui se sont opérés et s'opèrent encore en matière commerciale :

 

1. une stratégie unifiée de développement commercial pour toute l'agglomération

 

Il se trouvera sans doute des esprits simples pour ne voir derrière ce titre qu'un nouvel avatar de la plus pure langue de bois ? Ils n'ont rien compris !

 

Depuis 2 ans, les maires de l'agglomération ont, patiemment et intelligemment, construit ensemble une vision pacifiée du commerce de notre agglomération.

 

Dans cette vision pacifiée, la vocation commerciale du coeur d'Agen a été reconnue, avec une spécialisation acceptée : l'équipement de la personne et les activités culturelles. Les plus anciens se souviendront d'un temps pas si lointain où les Maires de l'agglo "s'écharpaient" en CDEC sur chaque ouverture de magasin. Vous avez entendu parler de quelque chose depuis 2008 ? Même peu médiatique, ce changement est considérable et fait beaucoup pour redonner au centre-ville une stratégie de relance.

 

2. l'agence du commerce : Ville, commerçants, chambres consulaires, ensemble

 

agence-commerce-agen.jpgC'est un signe qui ne trompe pas : alors que la Ville est à l'origine de la création de cette agence, et du recrutement d'un manager de centre-ville, c'est la Chambre de Commerce, à travers son vice-Président Jean-Claude Dartus, qui préside cette agence.

 

Cette agence a une vocation claire : recenser les friches commerciales et aider à trouver de nouveaux commerçants -en lien avec les agents immobiliers et marchands de biens, pas contre eux-, veiller à l'animation commerciale du centre, aider les porteurs de projets et être à l'écoute des attentes des consommateurs.

 

Ce travail-là a été mené dans certaines villes depuis de nombreuses années et donne un résultat très encourageant. Il fait naturellement partie de notre plan d'actions "Agen, coeur battant"

 

Il ne servirait à rien de créer des zones piétonnes, de revoir notre politique de stationnement, de circulation ou de transports sans veiller à donner les meilleurs outils au réseau du commerce de centre-ville. C'est l'ambition de ce poste de manager de centre-ville et de cette agence.

 

Sans doute ce volet-là d' "Agen, coeur battant" passera-t-il un peu inaperçu dans les débats du centre-ville.  Mais c'est injuste, tant l'action menée est, en profondeur, une des meilleures nouvelles qu'ait connu le centre-ville ces derniers mois.

 

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article