"Agen, coeur battant" à J+1

Publié le par Bernard LUSSET

Quand il s'agit de changements aussi profonds qu'un plan de circulation et de transports, dans une ville qui n'a rien fait de tel depuis 130 ans,  il faut se garder de réactions "à chaud" au lendemain du lancement d'"Agen Coeur battant" : on sent bien qu'il faudra du temps à la fois pour que les nouvelles habitudes se prennent et pour que le dispositif se peaufine, jour après jour.

 

Pourtant, au lendemain de ce premier jour, quelques remarques s'imposent déjà :

 

D'abord l'information est bien passée : le plan de communication a pleinement joué son rôle, mais je veux souligner aussi la qualité du travail journalistique réalisé par la PQR : un travail sans complaisance, mais qui est allé au fond des choses, permettant progressivement aux esprits de se mettre en situation.

On voit d'ailleurs à quel point les préoccupations s'étaient focalisées sur la question du stationnement. Bien inutilement puisque, comme nous l'avions annoncé à l'issue de la concertation, rien ne change en matière de stationnement jusqu'en 2012. Ce jour J a permis à tous de le mesurer.

 navette-coeur-dagen.jpg

Ensuite, les Agenais ont pour l'essentiel anticipé les évènements : ce lundi, jour certes calme de la semaine, un certain nombre d'automobilistes avaient manifestement fait le choix de ne pas se hasarder en voiture en ce premier jour. D'ailleurs la fréquentation de nos navettes en atteste. Pour avoir utilisé aujourd'hui la navette "coeur d'Agen" qui dessert gratuitement tout le centre-ville, je peux témoigner de la satisfaction extrême des utilisateurs et du confort de cette formule : ceux qui l'ont testé l'ont, déjà, adopté. Et vous ?

 

Le temps de préparation de ce jour J a été assez long pour permettre la mobilisation des services municipaux et communataires auxquels je veux rendre hommage non seulement pour leur implication, mais aussi pour l'intelligence des collaborations qui ont été mises en oeuvre entre services, entre institutions. Grâce à celà, ce premier jour d'ACB n'a pas eu trop à souffrir de bugs. Jour après jour, nous continuons et continuerons d'améliorer les choses en termes de circulation, de signalisation, de prévention, etc...  Et puis, comme nous nous y sommes engagés, nous ferons de tout ça un bilan public en mai prochain : nous aurons alors le recul pour procéder, si nécessaire, aux ajustements que le bon sens réclamera.

 

Il n'est certes pas temps de grandes déclarations sur "Agen, coeur battant". Tout juste peut-on constater que "lou gran truc" n'a pas été ce cataclysme qu'on promettait parfois. Il reste à faire la preuve, une fois les travaux réalisés et les nouvelles habitudes prises, que ce plan redonne du souffle et de l'attractivité à notre coeur de ville. Car c'est bien pour celà que nous l'avons conçu.

 

A j+1, il est évidemment trop tôt pour être catégorique. Même si on voit bien qu'Agen,  se faisant, se donne les moyens d'une nouvelle dynamique : il suffisait, hier et aujourd'hui, de voir les passants, découvrir avec bonheur un centre-ville moins bruyant, plus accueillant.

 

Arrive maintenant le temps du marché de Noël, puis les soldes, puis les travaux : plus que jamais, le coeur d'Agen est un coeur battant !

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article