Agen sous la neige...

Publié le par Bernard LUSSET


5 cm.
Il aura suffit de  5 malheureux petits centimètres de neige pour que notre bonne ville se retrouve, comme beaucoup d'autres villes du Sud Ouest, en proie à d'immenses difficultés : transports scolaires suspendus, trottoirs glissants, ville à demi-morte.

5 cm auront suffit à déchaîner, chez certains de nos compatriotes, des réactions hors de propos : "que fait la mairie ?" "où sont les saleuses ?", "pourquoi ma rue n'est-elle pas déblayée ?" auront été quelques-unes des apostrophes auxquelles j'ai du, comme "élu", répondre durant ces journées. Et si je conçois que les "élus", parce qu'ils sont élus, deviennent du même coup, responsables de tout (...!), j'ai envie de dire ici, après que la fonte des neiges ait eu lieu, quelques vérités en réponse aux sévères remontrances que j'ai dû affronter  :

1. les services municipaux ont beaucoup travaillé
Dès l'annonce des chutes de neige, les équipes d'astreinte se sont préparées et les premières rotations ont eu lieu. Le fait que la neige se soit abattue à l'orée du week-end n'a en rien entravé l'action des équipes auxquelles je veux rendre hommage ici. Les points stratégiques (accès à l'hôpital, ponts, rond-points, principales artères) ont été traités dans les temps avec beaucoup d'efficacité.

2. nous avons frôlé la rupture de stock (sel)
Une journée de salage d'une ville comme la nôtre, c'est consommer 20 tonnes de sel. 20 tonnes d'un sel qui, contrairement à ce que je pensais, ne se stocke pas bien (oublions l'idée de conserver quelque part du sel pour les années difficiles).
Comme toute la région était sous la neige, non seulement toutes les collectivités se sont mises à chercher du sel mais, de surcroît, l'approvisionnement, en provenance de l'Espagne pour l'essentiel, était, lui aussi, impossible... à cause de la neige ! Et comme, cf ci-dessus, le sel se stocke mal...

3. la mairie ne sale que les chaussées, pas les trottoirs
Ce petit rappel pour (re)dire que si la Ville sale les principales chaussées par temps de neige, elle ne le fait pas pour les trottoirs et qu'il appartient aux riverains de le faire.

4. un phénomène météo rare
Les spécialistes ont expliqué (qui les a entendus ?) que nous avons dû cet épisode météo à la conjonction d'un anticyclone très puissant sur le nord de l'Europe et la remontée d'une dépression méditerranéenne. Phénomène qui se produit environ tous les ... 20 ans !

5. nous ne savons plus accepter les saisons
Il a neigé en plein hiver à Agen ! La belle affaire ! Et si ça se trouve, il fera chaud cet été : quel scandale !
Nous sommes devenus tellement exigeants que nous ne supportons plus l'idée de devoir changer un peu nos habitudes du fait de la nature : il nous faut pourtant revenir à un peu plus d'humilité... Nos vies dépendent , aussi, de la nature qui nous entoure.
Nos compatriotes qui vivent dans les communes rurales autour d'Agen ont eu, plus que nous, de la sagesse. Sans doute parce que, plus que nous, ils vivent en contact avec cette nature que nous oublions.


La neige cette année aura beaucoup fait parler à Agen et m'aura valu quelques belles "engueulades" ce qui n'est pas bien grave.
J'espère au moins qu'elle aura permis de rappeler quelques vérités premières... que nous aurons sans doute oubliées lorsque les prochains flocons tomberont sur les bords de la Garonne !


Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article