Chroniques d'Afrique (6)

Publié le par Bernard LUSSET

 

Afrique & pétrole

 

Depuis quelques années, les USA importent autant de pétrole d'Afrique qu'ils n'en importent de la péninsule arabique. Si les Africains sont capables de dépasser leurs égoismes nationaux et construire un nouvel "OPEP" à l'échelle du continent, il y a là peut-être une source de développement. Encore faut-il que cette exploitation se fasse dans le respect de l'Afrique elle-même. Le WWF et l'UNESCO s'inquiètent à ce titre des concessions pétrolières récemment délivrées au Congo, au coeur du plus ancien parc naturel d'Afrique, le parc des Virunga, classé dès 1994 sur la liste du patrimoine mondial en péril. L'exploitation pétrolière représenterait un risque majeur pour l'un des principaux réservoirs de biodiversité du continent, dans ce pays qui est le deuxième plus grand état du continent après l'Algérie. Concilier développement et préservation naturelle : sacré défi pour l'Afrique...

 

   

 

Les millionnaires de l'internet africain

 

Intéressante galerie de portraits publiée récemment par Jeune Afrique (lire l'article) où on voit que l'industrie de l'internet n'enrichit pas seulement quelques Californiens ou Hong-Kongais inventifs. Le journal recense quelques pionniers qui, d'Afrique du Sud au Nigéria et au Kenya, développent de nouveaux marchés liés à internet avec quelques succès. Cette galerie est à rapprocher des annonces faites cet été pour constituer, à l'échelle du continent, un rapprochement des états pour lancer le réseau de la 4G. Internet, ça bouge partout, même en Afrique.

 

Le hub de Nairobi

 

Le 7 août dernier, le terminal international de l'aéroport Jomo Kenyatta (Nairobi, Kenya) a été entièrement détruit par les flammes : tout dans cet aéroport était à la fois dépassé, mal entretenu et bien trop exigü pour le volume de passagers accueillis (j'en garde des souvenirs personnels bien peu agréables...). Mais JKIA était à la fois la porte d'entrée des touristes attirés par les grandes plaines ou le Kili, mais c'est aussi par là que le Kenya exporte notamment ses fleurs et ses haricots verts : le manque à gagner sera lourd pour l'économie kényane.

KENYATTA-EN-CHINE.jpg

 

Où le pays trouvera-t-il des financements pour la reconstruction, compte-tenu des poursuites lancées par la Cour Pénale Internationale contre son Président (en raison de sa responsabilité présumée dans les 1500 victimes des violences post-électorales de 2007...) ? Peut-être en Chine, d'ores et déjà premier partenaire économique du Kénya, grand investisseur en Afrique et qui est l'un des rares pays à accueillir officiellement Uhuru Kenyatta, malgré les protestations de la CPI...

 

Le drame centrafricain

 

Je me souviens de M. Harnist, ancien secrétaire général de la Mairie d'Agen, avec qui la Ville avait initié une action exemplaire de coopération décentralisée en Centrafrique au tout début des années 90, sous l'égide du Dr Chollet. Vingt ans plus tard, le drame centrafricain s'installe dans l'insécurité civile. Entre l'ex-chef d'état partiellement destitué et les "rebelles" qui se sont emparés du reste de pouvoir, c'est le chaos le plus absolu qui règne. Voilà 50 ans d'indépendance presque exclusivement marqués par des coups d'état à répétition, avec le Tchad et le Soudan voisins en tireurs de ficelles. Dès 1965, Jean-Bedel Bokassa renversait militairement son cousin avant de se faire "couronner empereur". Souvenez-vous de l'affaire dite des "diamants" de VGE... 

 

Le papier repris cet été par "Courrier International" (lire l'article) donne une petite idée de ce qui se passe là-bas, malgré les alertes répétées du secrétaire général de l'ONU. La France elle-même est bien sensibilisée à cette question qui a donné lieu cet été à différentes rencontres avec le Président de la République. Mais on ne peut pas refaire  l'opération "Serval" tous les 6 mois... 

 

 

 

Publié dans on en parle en Afrique

Commenter cet article