Citroën, tweets, Dallas et parachutes

Publié le par Bernard LUSSET

Voilà un mois que François Hollande a été élu. Au moment où nous sommes appelés à désigner nos députés, petit retour sur ces 30 premiers jours.

 

Le Président "normal"

 

François Hollande a sûrement beaucoup fait pour la promotion de la DS 3 de chez Citroën. C'est un incontestable bon point ! Plus sérieusement, nous avons tous bien compris qu'il avait l'intention d'exercer une présidence plus modeste, moins ostentatoire : nous y sommes tous favorables. Mais pour toutes les leçons de morale qu'il a dispensées, pour sa volonté affichée de "rupture", il a intérêt à faire ce qu'il a promis... Sinon, le retour de bâton des Français sera sanglant !

 

Candidat flou, Président mou

 

Même la presse la mieux intentionnée à son égard commence à reconnaître que, durant la campagne, François Hollande a surtout veillé à... ne pas dire grand chose : "pas de faute". Martine Aubry avait donc raison ?

 

Les mêmes se posent, déjà, des questions sur la gouvernance en place :

  • un Ministre de l'Education nationale remis à sa place, à deux reprises, par le Premier Ministre, pour des annonces mal préparées et sans concertation
  • une Ministre du Logement qui promeut la consommation du cannabis
  • un Garde des Sceaux qui ne parait manifestement pas à la hauteur de sa tâche
  • un Ministre du "Redressement productif" qui fait ce qu'il sait faire de mieux : brasser de l'air
  • un Premier Ministre qui se permet de "tacler" la Chancelière allemande

Bref, l'image du "capitaine de pédalo" n'était pas sympa. Mais avec le même à la barre d'un paquebot, on commence à trembler...

 

Législatives : des parachutages massifs

 

Par bonté d'âme, je ne reviendrai même pas ici sur le bazar Veyret / Lousteau à Agen : chacun sait à quoi s'en tenir.

 

Mais je veux revenir d'un mot sur Nelly Fesseau. Peut-être vous en souvenez-vous, cette énarque socialiste a fait un "tour de piste" à Agen pour les primaires, en arguant du fait qu'elle était native de l'Ile d'Oléron et que cela lui donnait une réelle implantation gasconne ! Certes, vu de Paris, Oléron et Agen sont tous les deux au sud de la Loire mais pour le reste... Par bonheur, les militants socialistes lot-et-garonnais lui ont administré, par leur vote, la fessée qu'elle méritait. Exit l'Oléronnaise...

 

Il me semble qu'à sa place, je me serais fait discret... Mais elle, non ! Sans doute au nom des services éminents rendus au PS, la rue de Solférino a immédiatement récupéré la donzelle et l'a parachutée... à Sedan ! (il est vrai que Sedan et Oléron sont assez proches. Enfin, culturellement. Euh, plus exactement la Charente et les Ardennes ont en commun beaucoup de choses. A moins que ce ne soit la grand-mère maternelle de Nelly Fesseau qui ait passé une partie de son enfance près de Sedan... Enfin bref : les attaches de Mademoiselle Fesseau avec les Ardennes sont incontestables !)

 

Au premier tour, Mademoiselle Fesseau a reçu des électeurs ardennais l'accueil prévisible : le député UMP sortant a été réélu au premier tour ! Pratiques déjà vues ailleurs ? Oui, mais on nous avait promis-juré (les fameuses leçons de morale...) que le Président "normal" romprait avec les pratiques antérieures. Tu parles !

 

Dallas à l'Elysée

 libe-vt-copie-1.jpg

Depuis les batailles homériques de Dallas, entre Sue Helen et sa belle-soeur Pamela, on n'avait pas vu pareil vaudeville ! La première Dame de France qui "plante" celle qui l'a précédée, sans que l'ex-mari-compagnon-Président n'y remette de l'ordre : franchement, c'est de l'inédit qui renvoie les querelles entre Sarkozy et Cécilia dans la catégories des feuilletons télé de série B pour chaines câblées...

 

Honte suprême : même le premier Ministre italien Mario Monti en rigole ouvertement lorsqu'il entend, médusé, la presse internationale interroger là-dessus François Hollande à l'occasion de sa visite à Rome !!

 

Que le pays des fêtes bunga-bunga de Berlusconi se fiche de nos moeurs présidentielles en dit long sur notre descente aux enfers... en un mois !

 

Regard excessif ?

 

Vous me trouvez excessif ? Je crains pourtant être en-dessous de la vérité :

  • les cabinets ministériels préparent un sérieux tour de vis fiscal qui ne sera diffusé qu'après les législatives
  • le duo franco-allemand, pivot de l'Union européenne et notre meilleur atout, est aujourd'hui fragilisé comme jamais depuis les débuts de la construction européenne
  • l'indécision est, déjà, devenue une des caractéristiques de ce mandat présidentiel
  • le fameux "état de grâce" qui accompagne d'habitude les 100 premiers jours du mandat a déjà disparu : les Français seraient-ils, eux aussi, excessif ?

Dimanche, les Français auront l'occasion -la dernière avant 2017- de rééquilibrer un peu les pouvoirs politiques colossaux dont dispose François Hollande, comme aucun Président avant lui.

 

Alors, même s'il fait beau, même si vous en avez assez des élections, même si vous n'êtes pas toujours d'accord à 100 % avec Jean Dionis - je ne le suis pas non plus !  ;-), je vous le demande : allez voter pour un député solide et disponible qui aura les épaules assez larges à Paris, pour remettre un peu d'ordre dans tout ça.

 

Lundi, il sera trop tard.

 

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article