Et si on "louait" Hollande aux Africains ?

Publié le par Bernard LUSSET

S'il y a un domaine où le bilan d'un an de présidence Hollande est incontestable, c'est bien celui de la pluviométrie ! Souvenez-vous de ces dernières années : on ne cessait de s'alarmer sur la baisse des nappes phréatiques, l'assèchement du climat et toutes les conséquences sur notre éco-système tempéré.

Depuis qu'il est élu, Hollande fait pleuvoir partout. J'ai encore en tête cette photo de Hollande à l'Arc de triomphe, déposant sa première gerbe sous des trombes d'eau (voir photo ci-contre).hollande-trempe.jpg Et depuis mai 2012, nous avons pris plus de seaux d'eau sur la tête que pendant tout le mandat de Sarkozy, qui n'était qu'un petit joueur en matière de pluie.

Généreux, Hollande ne réserve pas à la seule France son influence positive : il court à Casablanca ? La pluie l'accueille ! Il se rend à Addis Abbeba, en Ethiopie ? Il se met à pleuvoir comme on ne l'espérait plus depuis 50  ans... Bref, Hollande, c'est "Papa pluie" ! Tellement que le chef de l'Etat lui-même en plaisante. On lui prête ainsi ce mot d'esprit, lui le spécialiste de la blagounette : "gouverner, c'est pleuvoir".

Alors, partisan du vieil adage "the right man at the right place", je propose qu'on loue (pour pas cher) Hollande aux pays africains : que notre Président entame une vaste (et longue) tournée au Sahel par exemple. Nos cousins africains seront contents et, qui sait, ça fera peut-être revenir le soleil chez nous...

Et, si ça se trouve, il ne nous manquera pas.

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article