Eurobonds : "ca prendra des années" (J.M. Ayrault)

Publié le par Bernard LUSSET

La création d'obligations européennes permettant de mutualiser la dette des Etats de la zone euro prendra "plusieurs années", déclare le Premier ministre français dans une interview à paraître jeudi dans le journal allemand Die Zeit.

 

Cet aveu du premier Ministre français dans le principal journal allemand résonne bizarrement à mes oreilles... Les Allemands ne veulent pas des Eurobonds ? Quelle surprise !

 

Où est le temps, pas si lointain, où François Hollande et ses amis dénonçaient la faiblesse supposée de Sarkozy à l'égard d'Angela Merkel ? A cette époque -il y a seulement quelques semaines- l'ancien Président était accusé de ne pas peser assez fort, de s'aligner sur la ligne de la Chancellière, d'abandonner toute ambition, etc...

 

François Hollande, lui, se faisait fort d'imposer ses choix à l'Allemagne. Et d'ailleurs, il a essayé de contourner l'obstacle en tentant notamment d'unir ses forces avec l'Italie.

 

Un mois - un mois seulement ! -  après l'élection du nouveau Président, alors que la nouvelle majorité parlementaire n'a même pas encore débuté ses travaux, bienvenue sur le plancher des vaches !

 

Ce qui est choquant dans cet aveu du premier Ministre, ce n'est pas tant que le nouvel exécutif ouvre enfin les yeux : on ne peut même que se réjouir que le principe de réalité prévale enfin.

 

Non, ce qui est choquant, c'est tout ce qui a été dit avant, toutes les promesses tenues aux Français, alors que personne ne pouvait sérieusement imaginer les tenir. Il n'est pas exclu qu'avec cette déclaration, le premier Ministre ait ouvert la liste des promesses à oublier : elle risque d'être longue...

 

 

 

 

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article