Finances de la Ville : la CRC clôt le débat

Publié le par Bernard LUSSET

 

De manière régulière, les principales collectivités locales font l'objet d'un contrôle de leurs comptes par la Chambre Régionale des Comptes (CRC). Lundi, le Conseil municipal était saisi comme le veut la loi du dernier rapport en date, produit à l'issue d'un contrôle qui a duré près de 6 mois. Le résultat, s'il est sans surprise pour nous, nous comble cependant : la CRC nous donne acte de la bonne gestion financière de la Ville dont la situation "n'appelle pas dans l'ensemble d'observations de la part de la Chambre". Dont acte.

 

Ce rapport a été l'occasion pour nous de rappeler que depuis 2008, nous avons pu financer raisonnablement les nombreux projets en cours en jouant sur trois leviers qui sont une grande rigueur de gestion de nos dépenses courantes, une dette trouvée en 2008 qui était très faible et une optimisation de nos subventions. Grâce à ce triple levier, nous serons parvenus, comme promis en 2008, à tenir nos engagements de réveil d'Agen sans pour autant fragiliser la situation future de la Ville : notre dette, par exemple, demeurera en fin de mandat une des plus faibles des villes de notre taille, préservant ainsi les marges futures d'action municipale.

 

Cette rigueur de gestion s'illustre notamment dans la bonne tenue de nos dépenses de personnel (65 % de taux de remplacement des départs en retraite depuis 2008, résultat salué par la CRC). Il faut dire que, si la dette trouvée en 2008 était très faible (merci à la municipalité précédente qui avait cependant, rappelons-le, augmenté les impôts de 23 %...), il n'en était pas de même de la masse salariale comme en témoigne le graphique ci-dessous : le mandat précédent a "laissé filer" cette ligne de dépense qui représente plus de 60 % de notre budget.

 

Comparez l'évolution de la courbe avant et après 2008... 

MASSE-SALARIALE.jpg

Comme l'a justement rappelé mon collègue et Conseiller général Pierre Chollet lors du Conseil municipal lundi, l'essentiel n'est pas tant dans ce satisfecit donné par la CRC, même s'il nous fait très plaisir.

 

Le plus important, c'est que nous avons tenu parole pendant ce mandat et rempli le contrat qui nous lie aux Agenais, y compris sur le plan financier.

 

 

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article