Hausse des taxes : TVA ou CSG ?

Publié le par Bernard LUSSET

Même si tous les discours ne le reconnaissent pas encore officiellement, le coût du travail est trop élevé dans notre pays. Ce ne sont pas tant les salaires nets qui sont trop élevés que les charges qui s'ajoutent à ces salaires. Une étude du Trésor public a récemment confirmé l'écart avec l'Allemagne : les cotisations sociales patronales en France représentent 43 % du salaire brut, contre 21 % en Allemagne. Allez être compétitifs avec un tel boulet au pied...

 

Il semble que ce constat de bon sens fasse progressivement son chemin : il est grand temps que les postures idéologiques tombent... Quand on se souvient de l'énergie que Jean Dionis a du mettre dans son combat parlementaire pour la baisse des charges sur les emplois agricoles, on se dit que le chantier est vaste.

 

Mais cette question en entraine immédiatement une autre : si on baisse les charges qui pèsent sur le travail, où trouver des recettes alternatives, étant entendu que la baisse des dépenses sociales n'est pas à l'ordre du jour (chômage, retraites, sécurité sociale) ? 

 

Deux chemins seulement s'ouvrent au gouvernement : la TVA et la CSG qui sont les deux seules taxes suffisament larges pour rapporter des recettes à la hauteur des enjeux.

 

Augmenter la TVA ?

 

La TVA sociale votée par la précédente majorité et qui devait entrer en vigueur en octobre, devait rapporter plus de 10 milliards d'euros de recettes nouvelles avec 1,6 point d'augmentation. Mais Hollande a promis de la supprimer dès la prochaine loi de finances rectificative... Reviendra-t-il sur une décision qu'il n'a pas encore mise en oeuvre ?

 

Tout le monde paie la TVA, qui est un impôt sur la consommation. Les uns prétendent que les ménages les plus modestes, qui consomment tout et n'épargnent donc pas, seraient les plus touchés. Les autres arguent du fait que plus on a de revenu, plus on consomme et donc que les plus hauts revenus sont les plus touchés par une hausse de la TVA. Je crois qu'en réalité, la TVA touche tout le monde selon son degré de consommation : rien de scandaleux.

 

Mais surtout, nos exportations ne paient pas de TVA et les produits que nous importons, en revanche, sont taxés, ce qui est une manière de faire contribuer les pays qui nous inondent de leurs produits à bas coût. Toute hausse de la TVA serait donc un plus pour notre balance commerciale.

 

Augmenter la CSG ?

 

On doit la CSG à Michel Rocard qui l'a créée en 1990. Elle rapporte désormais plus que l'impôt sur le revenu, et est sans doute l'impôt le plus juste puisqu'il taxe quasiment tous les revenus, y compris ceux du capital. Diminuer les charges sur le travail au profit d'une hausse de la CSG (1 point en plus = 13 milliards de recettes) reviendrait donc à rééquilibrer un peu les choses.

 

En revanche, la CSG est sans effet sur nos importations.

 

TVA ou CSG ? On voit que le débat n'est pas clos. La seule certitude est que nous allons devoir payer dès cette année et sans doute davantage encore en 2013. Pas de quoi doper le moral des Français.

 

D'autant qu'il ne faut pas exclure que nous ayons droit à une hausse de la TVA + hausse de la CSG : il faut bien financer les promesses de campagne de F. Hollande...

 

 

Publié dans on en parle partout

Commenter cet article