Ils sont où ???

Publié le par Bernard LUSSET

Ils sont où, tous ceux qui, d'ordinaire, se pressent lors des manifestations officielles et vernissages ?

 

Je me suis franchement posé cette question, ce matin, en assistant au lancement (je n'ose parler d'inauguration...) du salon AGRO SUD INDUSTRIE au Parc des Expositions d'Agen, où je représentais Jean Dionis. En guise de personnalités, nous étions... 2 : Alain Merly et moi. En arpentant les couloirs de cette superbe manifestation, les sujets de conversations ne nous ont pas manqués.

 

Le Conseil général ?

Aux abonnés absents. Le Président est au Sénat sans doute (c'est juste le début de l'effet cumul que le PS a pourtant promis de supprimer... plus tard). Mais pas même un malheureux conseiller général n'a pu se rendre disponible pour venir passer une heure au Parc des Expos ? Ces gens doivent être décidément très occupés...

 

Le Conseil régional ?

Même vide sidéral : mais on a l'habitude à Agen du mépris dans lequel la région tient les cousins de province que nous sommes, nous les "Aquitains de l'intérieur". Sauf quand il s'agit de nous "piquer" le SIFEL, sous le silence complaisant du Conseil général. (là, nous étions "fréquentables"...)

 

Les 3 chambres consulaires ?

Sûrement mobilisées ailleurs sur des tâches essentielles au développement de notre économie : ni l'industrie, ni l'agriculture, ni les métiers. A croire qu'ils se sont mis d'accord pour boycotter cette manifestation.

Mais pourquoi ? Je n'en sais rien.

 

Et pourtant, ce salon des professionnels de l'agro-alimentaire et de la restauration n'est pas une mince affaire :

  • 270 exposants (270...!), venus non seulement de la France entière mais aussi de divers pays étrangers. A 2 personnes en moyenne par exposant pendant 5 jours, ça fait un joli chiffre d'affaire pour l'hôtellerie locale, sans parler des visiteurs attendus. Ca ne doit sans doute pas compter...
  • Des matériels professionnels étonnants, qui méritent la visite : j'ai repéré des chaines d'embrochetage, des machines qui sèchent les couverts avec des déchets de maïs, etc... Dans un département qui se pique de vouloir développer son économie agro-alimentaire, la visite vaut le détour.
  • Un budget global de 700 000 € sans un centime d'argent public (rare dans ce genre de manifestation) et, de surcroît uniquement porté par une entreprise lot-et-garonnaise.

Tout ça, ça ne valait pas une petite visite ?

 

Pour info, Valence et le département de la Drôme vont accueillir une édition méditerranéenne de ce salon. Et bien, eux, ils vont faire le déplacement à Agen ; ils vont franchir les 500 km qui les séparent d'Agen pour participer à ce salon puis rentrer chez eux. Ils parait qu'ils sont très heureux d'accueillir ce Salon et qu'ils le montrent.

 

A Agen, les 500 mètres qui séparent le Conseil général du Parc des Expos ont sans doute été jugés insurmontables à nos élus départementaux, pourtant peu avares de grands discours quand il s'agit de parler du développement économique de notre beau département...

 

Moi, je dirais : "lamentable". Mais si vous voyez mieux, n'hésitez pas à me le dire...

 

 

PS : si les agendas venaient à se libérer mystérieusement, ce Salon se tient jusqu'à jeudi, au Parc des Expositions d'Agen.

 

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article