Le "chaudron" d'Armandie

Publié le par Bernard LUSSET

La victoire dimanche du SUA face à l'Aviron bayonnais (21-3) n'est pas seulement un juste retour après la cuisante défaite du match aller sous le soleil du mois d'août (27-0).

Ce match n'a pas seulement concrétisé la solidité de ce groupe qui, match après match, se renforce, se solidarise et se fait respecter, en attaque comme en défense.

 

L'autre fait marquant de ce match était, de mon point de vue, à regarder dans les tribunes d'Armandie : pour la première fois depuis bien longtemps, alors que le SUA tentait d'endiguer les attaques bayonnaises dans nos 22, au lieu du silence pesant et angoissé qui sévissait les dimanches précédents en pareil cas, on a entendu une clameur sourde monter des travées, pour encourager et soutenir l'équipe.

 RES.jpg

D'une certaine manière, on peut dire que, dimanche, un public est né. Un public de spectateurs avisés certes, mais aussi un public de supporters, solidaires de l'équipe chaque minute, dans les envolées des trois quarts comme face aux coups de boutoir des avants adverses.

 

La manifestation de ce public-là, qu'Alain Tingaud appelle de ses voeux depuis longtemps, est un signe : de même que l'équipe grandit et se renforce, de même le public d'Armandie trouve, petit à petit, sa juste place aux côtés de son équipe et mesure, match après match, le rôle qui est le sien.

 

A ce rythme-là, Armandie finira par devenir rapidement un "chaudron" redouté de nos futurs visiteurs : c'est plutôt bon pour les victoires futures...

 

Allez Agen !

 

 

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article