Musée de la résistance

Publié le par Bernard LUSSET

Je n'en suis pas très fier mais je n'avais pas pris le temps jusqu'à aujourd'hui d'aller visiter le nouveau Musée de la résistance ou, pour reprendre la terminologie officielle "l'espace mémoriel" qui a été installé dans les locaux des archives municipales, rue de Contensou (entre le Boulevard Scaliger et la voie ferrée : dans les anciens entrepôts Thomas pour les plus vieux Agenais...).

 

Je suis ressorti de cette visite très ému.

 

D'abord parce que j'ai conservé un souvenir vivace de l'ancien "Musée", grand mot pour définir le petit local qui avait été mis à disposition par la Ville rue Montesquieu et que les associations d'anciens déportés avaient aménagé pour y réaliser ce petit musée.

 

J'ai eu le privilège, il y a longtemps, de visiter ce Musée en compagnie d'un de ses plus ardents promoteurs et animateurs, le regretté André Gairin, qui mettait dans ses visites toute la passion d'une histoire personnelle douloureuse passée outre-Rhin. J'avais été touché par cette succession d'objets du quotidien, tout droit venus des années les plus noires de notre histoire, que de rares classes venaient encore visiter.RADIO.jpg

 

C'est Jean Dionis qui, sensibilisé par les associations d'anciens combattants et déportés, a pris la décision de recréer un nouvel espace en plaçant cette mission sous des auspices culturels et en confiant cette mission à notre archiviste en chef : Ville et associations ont rebâti là plus qu'un musée : un véritable espace qui, dans les locaux de la rue de Contensou, vous replonge dans ces années agenaises particulières, avec une présentation à la fois parlante et subtile, touchante et respectueuse des souffrances dont les documents et objets présentés sont les vestiges.

 

Cet espace mémoriel, désormais placé sous l'animation de l'équipe des Archives municipales, est appelé à vivre et, notamment, à s'ouvrir un peu plus aux nouvelles technologies : chacun y travaille.

 

 

Profitant de cette visite, j'ai fureté - sous le contrôle de Laure Rohrbacher notre archiviste ! - dans les différents magasins de ces archives et j'ai été à la fois heureux de la décision d'acquisition de cet immeuble, prise par la précédente municipalité, et fier de constater que, désormais, nos archives sont prêtes à résister aux assauts du temps qui passe, et disponibles pour les chercheurs ou passionnés qui veulent y accéder.

 

Il y a là quelques joyaux, quelques monuments qui, à eux seuls, méritent votre visite.

C'est désormais là aussi que sont entreposées les réserves du Musée des Beaux Arts, dans une qualité de conservation qui m'a impressionné et qui tranche, là aussi, avec les caves et greniers poussiéreux des temps anciens...

 

Alors qu'il s'agisse de l'espace mémoriel ou des archives elles-même (lors des journées du Patrimoine, par exemple), je vous invite, avec la foi des nouveaux convertis, à guider vos pas jusqu'à ces Archives municipales.

 

Pour en savoir plus, horaires, expos car c'est un lieu vivant et moderne : http://www.agen.fr/1-37850-Pole-Memoire-et-Archives.php

 

 

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article