Pierre Camani ou le syndrome de toute puissance

Publié le par Bernard LUSSET

Monsieur le Président,

 

Tout pouvoir ultra-dominant se persuade, très vite, que lui seul a raison et que cela lui autorise tout. Manifestement, vous êtes atteint par ce syndrome de toute puissance. Qu'auriez-vous dit si quelqu'un d'autre que vous s'était autorisé à écrire à propos d'un élu local, qu'il est "insatiable, narcissique, mégalo et agité" ? Vos propos à l'égard du Maire d'Agen sont arrogants et inacceptables, avant même d'être injustes et infondés : vous vous honoreriez à les retirer.

camani-non-cumul2.jpg 

D'autant que dans votre entretien à Sud Ouest, vous prêtez le flanc à quelques critiques, dont j'excluerai volontairement, moi, toute attaque personnelle :

  

Vous êtes favorable au cumul des mandats ? 

 

On vous comprend ! Sénateur de Lot-et-Garonne, Président du Conseil général, Adjoint au Maire de Puymiclan, premier vice-Président de la Communauté de Marmande, et quelques autres casquettes et mandats : ça occupe. Et pourtant, on comprend en lisant l'article que vous démissionnerez... mais plus tard ! Pour un élu "favorable au non-cumul", on s'interroge.

 

Vous êtes favorable à une démarche collective entre élus ? 

 

"Cela ne s'est jamais fait dans le département !" ajoutez-vous. Rien que ça ? Pourquoi ne pas dire plus simplement que, comme le PS dispose de tous les leviers du pouvoir, ça facilite les échanges entre vous. Cela ne vous autorise pas, pour autant, à affubler les élus d'opposition de noms d'oiseaux, au motif qu'ils osent souligner le sens particulier du partage avec lequel votre majorité gouverne le Lot-et-Garonne. 

 

Le conseil général veut, aussi, gouverner Agen ?

 

Malgré vos jugements lapidaires et inexacts sur la gestion de la Ville d'Agen, le chef-lieu de votre département est mal-traité par le Conseil général. Vous espérez sans doute "planter" cette municipalité qui ne pense pas comme vous, mais vous ne faites que fragiliser injustement une ville et ses habitants qui, pourtant, contribuent largement à la dynamique départementale.

 

***

 

Bref, rien de bien reluisant dans vos déclarations et tout le monde y perd : notre ville et notre département d'abord et c'est le pire. Mais aussi les élus, vous et nous inclus. C'est pourquoi j'ose deux recommandations à votre attention :

 

1. Avec tout le respect que je porte à votre mandat et à votre personne, mêlez-vous de vos affaires...

 

Il se trouve que je porte sur la gestion du Conseil général que vous présidez un regard mitigé  et même un peu inquiet. Ne siégeant pas au Conseil général, je m'abstiens de tout commentaire public, en-dehors des aspects de votre gestion qui concernent Agen : nos représentants au sein de votre Conseil sauront dire, le moment venu, ce qu'il y a à en dire. Je vous invite à respecter, vous aussi, le travail des autres élus et à vous mobiliser sur vos charges, qui sont assez nombreuses pour ça.

 

2. Méfiez-vous de l'exaltation post-électorale...

 

Le PS a  conquis en une décennie tous les lieux de pouvoirs du pays. Dans notre département, à part Agen, le Passage, Tonneins, Fumel, Casteljaloux, et un sénateur, tout le reste est tenu par vos amis socialistes, comme le reste du pays (Etat, Assemblée, Sénat, régions, départements, grandes villes). Viendra un temps où les électeurs remettront dans tout ça un peu de diversité et c'est tant mieux. En pensant à ce moment, je vous invite à pratiquer, dans le calme, la courtoisie républicaine et accepter cette idée simple : les Agenais et leurs élus sont des citoyens respectables, qui méritent mieux que l'ostracisme et l'insulte.

 

 

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article

Jean Dionis du Séjour 02/10/2012 23:31

Vérité de ce côté des Pyrénées...

Le cumul de mandats ne semblait pas vous poser de problème s'agissant du Député, Maire, Président de la CAA, Président de l'Amicale des Maires, ... c'était même son principal argument de vente!
Il faut croire que sa mégalomanie n'a pas remporté tous les suffrages.

La concentration des pouvoirs ne semblait pas vous gêner non plus quand la Présidence, l'Assemblée, le Sénat, la Région, le Département, la CAA, la Ville d'Agen, ... étaient à droite.
Il reste à parfaire l'alternance en libérant Agen et l'Agglo de son bienfaiteur.
Rendez-vous en 2014!

Bernard LUSSET 03/10/2012 08:07



Ce que mon honorable et néanmoins anonyme correspondant oublie de dire, c'est que Jean Dionis, contrairement à Pierre Camani, a lui toujours assumé son cumul de responsabilités. Pierre Camani,
lui, dit son opposition au cumul... mais cumule ! Une sacrée différence...


Quant à la concentration des pouvoirs, celle dont bénéficie le PS est une première dans l'histoire de la Vè République. Certes, le PS a obtenu ces résultats par la voie la plus démocratique qui
soit. Mais cela n'interdit pas de dire qu'une telle concentration porte en elle les germes de l'aveuglement et de l'arrogance. Comment interpérter autrement la dernière phrase de mon commentateur
: "Libérer Agen". Pourquoi "libérer" : quand un élu n'est pas de gauche, il est forcément un usurpateur ??


Aveuglement et arrogance, oui...