Prix Palissy 2013

Publié le par Bernard LUSSET

Je reproduis ci-dessous le texte de la petite allocution que j'ai prononcée aujourd'hui Salle des Illustres de l'Hôtel de Ville, à l'occasion du lancement officiel de l'édition 2013 du Prix Palissy en présence de tous les partenaires de cette opération..

 

-----------------------------------------------

 

En vous recevant aujourd’hui, avec ma collègue Nadège Lauzzana adjointe à la culture, la Ville d’Agen est heureuse de s’associer au lancement du Prix Palissy 2013.

 

Je rappelle d’un mot que ce prix permet à des lycéens d'Agen de se constituer en jury chargé de primer un premier roman. Ce Prix Palissy est donc à la fois une incitation à la lecture pour des lycéens et une belle occasion de saluer les premières œuvres d’auteurs souvent prometteurs. Ce prix est, évidemment, une occasion supplémentaire de mettre en lumière à la fois les talents de l’écriture et les plaisirs que procure la lecture. Et puis, ce prix ajoute une dimension supplementaire : celle de permettre aux lycéens de rencontrer l'auteur qu'ils ont souhaité primer. C'est un privilège rare qui permet d'aller bien au-delà du plaisir de la lecture et d'entrer avec l'auteur dans l'étrange alchimie de l'écriture, une alchimie passionnante.

 

Comme dans la chanson de Brassens, tout est bon dans ce Prix Palissy et « il n’y a rien à jeter ». C'est sans doute la raison pour laquelle depuis maintenant 23 ans, les lycées Palissy, de Baudre et Lomet participent à cette opération, communiquant chaque année ce goût de la lecture à leurs étudiants.

 

Je veux saluer les responsables de ces établissements dont les trois proviseurs sont présents ou représentés aujourd'hui. Je salue à leur côté, les intendantes, les enseignants, les parents d’élèves qui accompagnent les lycéens dans cette démarche. C'est donc toute la communauté pédagogique de ces établissements qui se mobilise, on le voit, autour de cette belle opération. Et je salue aussi naturellement les lycéens présents en grand nombre.

 

Au nom de la Ville, je veux aussi souligner l’action du Crédit Agricole d’Aquitaine qui dote ce prix Palissy avec une grande constance depuis l’origine.

 

Je veux remercier aussi la librairie Martin-Delbert de son partenariat actif lui aussi depuis le début : c’est une manière pour cette entreprise du cœur de ville de rappeler que le livre n’est pas un bien comme un autre. Et vous savez à quel point nous sommes attachés à ce que cette activité commerciale demeure non seulement l’apanage exclusif du cœur de ville, mais aussi qu'elle contribue à incarner l'identité même et l'attractivite commerciale de ce centre-ville. Merci à eux de ce parrainage renouvelé.

 

Un dernier mot pour dire à quel point je crois à la pleine modernité du livre. Il est possible que dans les années qui viennent, le format ou le support du livre évolue. On l’a déjà largement vu pour la musique et cette évolution n’est pas sans nous poser bien des questions, à l'image de la fermeture à Paris sur les Champs Elysées de Virgin. Mais, quelle que soit cette évolution, le livre, et singulièrement le roman, demeure et demeurera : le roman, c’est une aventure pour celui qui l’écrit, mais c’est aussi une formidable aventure pour celui qui le lit. C’est une occasion unique de rêve, de découverte, d’apprentissage, d’émotions. Et en cela, le livre demeure une des grandes aventures personnelles de ce début de siècle.

 

Nous sommes heureux qu’ici à Agen, sous l’impulsion renouvelée de quelques-uns, cette belle aventure du livre soit donnée à vivre aux jeunes pousses, aux générations nouvelles de lecteurs au milieu desquels, qui sait, grandissent peut être aussi de futurs auteurs. La Ville d´Agen est heureuse de lancer, ici avec vous tous, ce prix 2013 sous le regard de nos Illustres, dont certains ont beaucoup écrit, meme si bien peu d'entre eux se sont adonnés au roman.

 

Je veux enfin saluer la section SEGPA du collège Theophile de Viau qui a confectionné le buffet qui vous est offert par l'association du Prix Palissy à a l'issue de cette petite cérémonie.

 

Bonnes lectures à tous et bon prix Palissy 2013.

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article