Nanard is back !

Publié le par Bernard LUSSET

 

tapie.jpg

Je vous invite à aller voir sur le site pluzz.fr, l'interview de Bernard Tapie invité lundi soir au JT de David Pujadas sur France 2. Franchement, ça valait tous les "NCIS Los Angeles" ou, pour être plus près du sujet, tous les "Lie to me"...

 

Cet interview ? Du grand Nanard ! Plus qu'un certain panache : un talent de communication et un sentiment de révolte qui séduisent chez un homme qui, au fond, n'a plus rien à prouver à quiconque. Qu'on en juge.

 

Aux yeux de l'opinion, cet homme-là a fricoté avec tout ce qui sent mauvais : le foot (à Marseille !), la politique, les entreprises en faillite, la fraude fiscale, les compte off-shore, les yachts de grand luxe, la villa à St Trop : à lui tout seul, il est un véritable répertoire des mauvaises pratiques en tous genres ! Sa carrière est tellement sulfureuse qu'il est très au-delà de la désormais "part d'ombre" chère à Cahuzac. Mais Nanard, 100 fois ruiné, est remonté 100 fois sur son cheval.

 

Ce lundi, c'est même super-Nanard qui est apparu, en ogre véritable devant le dérisoire David Pujadas. Quel plaisir de voir Tapie bousculer ces medias parisiens approximatifs, convenus, superficiels et au fond complices d'une cour parisienne à laquelle ils appartiennent totalement. Quel plaisir de l'entendre pointer du doigt l'insupportable trahison du secret de l'instruction, devenue la seconde nature de ces medias. Quel plaisir de le voir, avec ses mots rudes mais compréhensibles, acculer ce journaliste devant sa méconnaissance du fond du dossier.

 

Quel plaisir enfin de voir Tapie prendre à témoin l'opinion et offrir à tous la possibilité de consulter les documents de cette affaire (www.affairetapie.info). Qui sait ? Peut-être que l'accumulation de faits, de documents et de commentaires suscitera un véritable travail d'analyse, en attendant le verdict judiciaire. Complot ou  voleur volé ?

 

Tapie le sait : dans l'ambiance délétère que nous respirons, ses 400 millions d'euros le désignent comme coupable idéal aux yeux de l'opinion, avant toute instruction judiciaire : 45 millions de dommages et intérêts quand n'importe quelle victime d'accident de la route sait qu'elle ne pourra, au mieux, récupérer que quelques dizaines ou centaines de milliers d'euros pour une vie cassée ? Et, en même temps, face au déferlement à jets continus des "affaires", il le sait bien : il ne sera jamais qu'un de plus et il se fout bien du jugement de l'opinion...

 

Oui, il y avait un sacré mistral hier soir sur le plateau de France 2, laquelle n'avait cessé toute la journée de faire monter la mayonnaise sur l'interview "exclusive" de Tapie.

 

Ils ont voulu le show ? Ils l'ont eu !

Pour la vérité, il nous faudra attendre encore un peu...

 

 

Publié dans on en parle partout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article