Union a géométrie... variable

Publié le par Bernard LUSSET

1er février : a la question de savoir pourquoi Christine Bonfanti est candidate aux législatives, la Maire de Lafox répond ceci (La Depeche du 1/02/2012) :

"Ce n'est pas une décision personnelle mais une décision de Paris et du Président de la République qui ont souhaité qu'il y ait une candidature UMP dans cette circonscription. Dans mon esprit, il devait y avoir union derrière le député sortant, il n'était pas question qu'on se présente à cette élection."

25 février : répondant a la probable investiture UMP accordée tout naturellement mardi prochain a Jean Dionis, députe sortant de la majorité présidentielle, Michel Diefenbacher, Président départemental de l'UMP, a cette réponse : (Sud Ouest 25/02/2012)

"Pour les législatives, il y aura tout simplement une primaire à droite, comme ce sera sans doute le cas à gauche. Les militants locaux UMP ne comprendraient pas que l'engagement et la fidélité au gaullisme affichée depuis toujours par Christine Bonfanti-Dossat s'arrête au seul fait qu'elle soit ou non investie par l'UMP."

Heureusement que, comme le disait Christine il y a un mois, sa candidature n'est pas "une décision personnelle" !

Si les choses devaient se passer comme ça, cela prouverait une chose, que les centristes experimentent depuis longtemps : a l'UMP, l'union et l'unité s'entendent... autour des candidats UMP, exclusivement.

Et nous les centristes : on a le droit de jouer dans les circonscriptions ou il y a des sortants UMP ?

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article