Veillée d'armes...

Publié le par Bernard LUSSET

"Veillée d'armes : nuit de méditation qui précédait l'adoubement du chevalier ; veille pendant laquelle on se prépare psycholoquement à une action importante". Sacré Larousse ! En deux mots, il dit tout : ce samedi est une sacrée veillée d'armes, une journée particulière dans cette campagne législative.

 

La campagne officielle est terminée depuis hier soir 24 heures, pour éviter toute action qui ne laisserait pas le temps matériel à un candidat attaqué de répondre. Délai purement fictif : Lucette Lousteau, enfin descendue de son Aventin, s'est décidée à distribuer hier soir à 23h00 (quel courage !) un tract, le premier document où elle fait autre chose que débiter le programme national de François Hollande. A-t-elle senti, in extremis, que sa campagne hors sol et impersonnelle avait du mal à convaincre les électeurs ? Ils le diront demain et, quelle que soit leur décision, ils auront raison.jds-vote.jpg

 

Si la campagne officielle est donc achevée, la campagne interpersonnelle, elle, se poursuit jusqu'à la dernière minute : jusqu'au bout, il reste des électeurs à convaincre, des abstentionnistes à mobiliser. Mais, j'en ai la conviction, le résultat est d'ores et déjà acquis, au terme d'une campagne qui aura été, du côté de Jean Dionis et de Bernard Dalies, une campagne chaleureuse, active, engagée, de terrain. Une campagne digne, faite d'engagements, de convictions et, surtout, de rencontres.

 

Tout le monde le sait bien : Jean Dionis a été un député particulièrement présent sur le terrain pendant le mandat qui s'achève, aux côtés des habitants, des associations, des élus, des entreprises : rarement, un parlementaire n'aura aussi consciencieusement labouré, cinq ans durant, les quelques 77 communes de sa circonscription. Et pourtant, dans un aveu plein d'humilité, il reconnait avoir encore beaucoup appris pendant cette campagne des ressorts intimes de notre territoire et de ceux qui le font vivre. S'il est réélu, comme je le crois, il puisera dans ces rencontres, une force nouvelle pour les batailles à venir à l'Assemblée nationale. Plus que les gens ne l'imaginent.

 

jds-reussir.jpgCe matin encore, pour l'ultime réunion de l'équipe de campagne (18 mois de samedi matin à 8h00 qui s'achèvent...!), chacun de nous l'a senti : Jean est habité par chacun de ces témoignages obtenus, dans les rues d'Agen, au détour d'un chemin de l'Albret, au fond d'une ferme ou dans une des centaines d'entreprises qu'il a visitées ces derniers mois.

 

Oui, cette campagne aura joué pleinement son rôle : permettre au candidat d'exposer son bilan, ses projets mais aussi de se pénétrer des réalités profondes de cette circonscription que, pourtant, il connait si bien.

 

Veillée d'armes, oui. Avec la certitude que pareil investissement personnel recevra, demain, l'écho qu'il mérite.

 

A demain !

Publié dans on en parle à Agen

Commenter cet article