Pourquoi Robert Rochefort doit démissionner

Publié le par Bernard LUSSET

J'ai fait campagne et voté pour Robert Rochefort aux dernières élections européennes dans la circonscription du grand Sud Ouest. Son parcours de chercheur, la force de son engagement et les valeurs européennes dont il est porteur m'avaient aisément convaincu d'exprimer ce vote.

J'avais d'ailleurs eu l'occasion il y a quelques mois d'être reçu par lui à Bruxelles avec d'autres Elus du Lot et Garonne : l'homme incontestablement est brillant.

L'annonce de son comportement scandaleusement scabreux a fait l'effet d'une véritable bombe. Et Francois Bayrou a eu pleinement raison, la première stupeur passée, de demander au vice-President du Modem, de démissionner de toutes ses fonctions au sein du parti.

Mais devant le caractère évident des faits reprochés, Robert Rochefort ne peut en rester là.

Comme électeur de sa circonscription, comme militant Modem, comme élu moi-même, je l'appelle à démissionner immédiatement de son mandat européen.

Certes, Rochefort doit bénéficier de tous les droits accordés à tous ceux qui sont suspectés, mais l'évidence des faits ne laisse aucun doute. Seule subsiste la lancinante question intime des raisons d'une telle déchéance et des suites médicales qu'il devra y apporter.

Mais en attendant, l'éthique, la morale, la dignité et la simple estime de soi et des autres commandent que sans attendre Robert Rochefort mette un terme à son mandat parlementaire.

Une telle décision, si elle est prise vite, témoignera qu'au-delà des troubles manifestes dont il souffre, l'homme méritait la confiance qu'avec beaucoup d'autres, je lui ai accordée.

Pourquoi Robert Rochefort doit démissionner

Publié dans on en parle partout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel Souilhé 06/09/2016 13:43

Je souscris pleinement à cet avis.
Chacun a le droit à la faute mais celle-ci est totalement incompatible avec l'exercice d'un mandat électif et d'un homme public.
Robert Rochefort doit impérativement et immédiatement démissionner de ses fonctions politiques.