A propos de la dynamique économique d'Agen

Publié le par Bernard LUSSET

Je reproduis volontiers deux documents extraits du rapport que nous a présenté Olivier Grima, notre vice-Président chargé du Développement économique, lors de notre récente séance du Conseil d'agglomération d'Agen.
 

A propos de la dynamique économique d'Agen

Le premier retrace le palmarès établi par le magazine "Le Point" sur l'attractivité économique des territoires. On y découvre que notre agglomération se placerait au 2ème rang pour les implantations d'entreprises françaises, au 11ème rang pour son dynamisme économique et au 29ème rang au classement général des agglos de notre taille (de 80 à 250 000 habitants).

On m'objectera que ce genre de classement est à prendre avec des pincettes et on n'aura pas tort : il faudrait regarder dans le détail de quoi est fait ce palmarès et les conditions dans lesquelles il a été établi. Il n'empêche : tels que je nous connais, si nous avions été bons derniers, il n'aurait pas manqué à l'inverse de commentaires pour souligner combien ce palmarès témoigne de notre déclin...

Il faut donc retenir que lorsque l'agglomération d'Agen est comparée aux autres territoires français comparables, elle s'en sort plutôt bien en termes d'attractivité économique : c'est une première bonne nouvelle qui mérite d'être partagée.

A propos de la dynamique économique d'Agen

Le second document est plus factuel et plus précis encore : c'est le recensement détaillé des bâtiments économiques vacants sur notre territoire. Cet état est actualisé en permanence par le service de l'action économique de l'agglomération et Olivier Grima nous l'a présenté en Conseil. Que dit cet état ? Que le taux de vacance immobilière dans nos zones d'activité économique agenaises est très faible et plutôt en baisse.

En clair, ça signifie qu'au-delà des aléas de la vie des entreprises, leur création, leur transformation, parfois leur disparition, les bâtiments industriels et artisanaux de notre bassin de vie sont très occupés. Les spécialistes nous disent même que cette vacance est un peu faible pour pouvoir faire face aux besoins qui se présentent.

Je veux souligner cette situation parce que nous sommes capables, et c'est légitime, de manifester une grande émotion lorsqu'une entreprise -et ses emplois- disparait ou quitte notre territoire ; capables aussi de remettre en cause l'intérêt du technopole, mais nous sommes plus discrets pour parler des entreprises qui se créent, réussissent et grandissent chez nous. Or, cet état des lieux nous le montre à côté de bien d'autres signes : notre territoire est plutôt dynamique en matière d'activité économique.

Cet état des lieux montre autre chose : c'est qu'à côté d'Agropole, désormais saturée, et du Technopole Agen Garonne, désormais pleinement engagé, l'Agglomération d'Agen se préoccupe de toutes ses zones d'activités, où qu'elles se trouvent, qu'elle les modernise quand c'est nécessaire et qu'elle veille en tous cas à en assurer la meilleure commercialisation possible aux côtés des investisseurs.

Avec quelques succès.

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article