A propos de démocratie communautaire

Publié le par Bernard LUSSET

Curieuses déclarations de Maryse Combres dans la presse du jour. On comprend bien qu'en période de campagne électorale, il faut exister mais tout de même...

Nous, nous ne sommes pas dans le clientélisme, mais dans la sincérité

Maryse Combres in Le Petit Bleu

Pour Maryse Combres donc, ses amis sont "sincères" et ses adversaires forcément "clientélistes". Belle démonstration de tolérance qui mériterait, peut-être, un petit bout de justification, non ? Ca se traduit par quoi au juste le "clientélisme" dont on affuble l'équipe AGEN MEME 2020 ? A moins que cette affirmation se suffise à elle-même et que le seul fait de ne pas défendre les mêmes idées que Madame Combres suffise à justifier ce genre d'amabilité ?

Un tel sectarisme n'est pas seulement une phrase malvenue et hors sol dans le débat public : il traduit un état d'esprit qui est, j'en ai la conviction, aux antipodes de ce qu'attendent les Agenais dans cette élection. Madame Combres aurait du regarder sur internet hier soir la dernière séance du Conseil municipal d'Agen : elle y aurait vu que personne n'y soupçonne personne de clientélisme ; les différences d'approche entre élus n'y excluent ni le respect mutuel ni une certaine forme de convivialité entre ses membres.

Deux caractéristiques qui sont, manifestement étrangères à Madame Combres.

A l'agglomération d'Agen, nous donnerons beaucoup plus de pouvoirs aux maires des communes qu'ils n'en ont aujourd'hui.

Maryse Combres, in Le Petit Bleu

Chaque semaine, les 31 maires de l'Agglo se retrouvent en bureau communautaire. C'est le "gouvernement" de notre Agglomération. Dans cette enceinte, une commune = une voix. La quasi-totalité des décisions y  sont prises à l'unanimité. Mieux : même en cas de majorité dégagée sur une décision, la seule expression d'une opposition ou d'une forte abstention a toujours amené Jean Dionis à remettre le dossier sur la table : tous les Maires peuvent en témoigner. Qu'il soit l'élu de Fals, Marmont Pachas, Le Passage ou Agen, à l'Agglo, chaque Maire compte pour une voix au bureau : plus de pouvoir que ça ? De quoi parle Madame Combres ?

Que la candidate PS-PC-Verts aille donc voir comment son ami Maire-Président et 1er vice-Président du département gouverne l'intercommunalité villeneuvoise : elle verra qu'à Agen, nous sommes beaucoup plus collaboratifs et consensuels que bon nombre de ses amis, contrairement à ce qu'elle prétend partout.

Et, signe que nous sommes ouverts, nous confierons la présidence de la commission des finances à l'opposition

Maryse Combres, in Le Petit Bleu

Le pompon ! Quelle générosité ! Quel esprit d'ouverture en effet !

Quelle blague surtout : Madame Combres l'ignore mais à l'Agglo d'Agen, il n'y a pas de majorité et d'opposition, ni en bureau ni au Conseil. Tous les Présidents qui se sont succédé, de droite, de gauche ou du centre, ont toujours justement veillé à ce que les différences idéologiques des Maires soient une richesse collective et non une source de division. Nos débats n'en sont que plus ouverts, francs et fructueux et la décision collective, j'en suis sûr, bien meilleure.

Alors, sa proposition d'"ouverture" faussement généreuse a du faire rire sous cape ce matin les maires des 31 communes de l'Agenais qui savent, eux, comment fonctionne l'Agglomération d'Agen et comment Jean Dionis la préside : nous avons aujourd'hui comme hier des Présidents de commission de toute tendance politique et nous trouvons ça très bien. Ses explications alambiquées lors de la présentation de son programme à la presse n'y changent rien : la proposition de Madame Combres serait, en réalité, une régression démocratique.

***

On avait compris que la constitution de l'équipe de Madame Combres avait été douloureuse, que la désignation de la tête de liste elle-même ne s'était pas faite sans mal. Chacun avait pu mesurer à quel point la construction du programme avait été tardive et compliquée.

On découvre aujourd'hui l'immense méconnaissance des affaires publiques locales de Madame Combres. Quand on a son parcours électoral, ça n'est pas rassurant...

A propos de démocratie communautaire

Publié dans on en parle à Agen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article